13 Décembre 2018

Madagascar: HFKF - Une volonté personnelle pour le développement de Madagascar

Le pont construit grâce à la prise de responsabilité de la population locale.

L'association « Hetsika Fampiraisana ny Kristiana ho an'ny Firenena » (HFKF), ou textuellement Mouvement de solidarité chrétienne pour le développement de Madagascar, est née en avril 2018. Son objectif consiste à conscientiser et à mobiliser tous les Chrétiens, quelque soit leur dénomination à prendre une part de responsabilité au niveau de leurs localités afin de contribuer au développement socio-économique de Madagascar. « Force est de reconnaître que le pays est actuellement dans une phase tournante de son histoire. Et on ne peut pas toujours attendre une volonté politique des nouveaux dirigeants pour s'avancer, mais une volonté personnelle de tout un chacun s'impose également », a fait savoir Faly Rasamimanana, le directeur général de la société exportatrice de litchi Faly Export, qui se charge du volet économique au sein de cette association, lors d'une rencontre avec la presse hier.

Construction d'un pont. A titre d'illustration, « je n'étais qu'un simple sous-traitant dans la filière litchi en 2002, mais j'ai pu mobiliser toutes les parties prenantes pour une réorganisation de la filière litchi. D'où, la naissance du Groupement des Exportateurs de Litchi qui est toujours opérationnel jusqu'à maintenant », a-t-il témoigné. En outre, « un pont d'une longueur de 6 mètres a été construit en 2017 par la population locale, avec l'appui de la société Faly Export, dans le cadre de la mise en œuvre de nos actions de RSE (Responsabilité Sociétale d'Entreprise), ou le système HOREB. Ce qui a permis de relier les quartiers d'Ihotsika et d'Ambodibonara dans la commune rurale de Foulpointe, région Atsinanana. La population locale s'est engagée à transporter à dos d'homme des troncs d'arbres pendant trois jours, tout en assurant la main-d'œuvre et les autres matériaux servant à construire ce pont pouvant porter une charge de 5 tonnes de litchi. La société a contribué à hauteur de 1 400 000 ariary seulement. Elle a pu écouler tous les litchis car des collecteurs étaient venus sur place pour les acheter, si auparavant elle n'avait pu vendre que 4 paniers de litchi par jour durant la campagne », a-t-il fait savoir.

Assainissement. Le même sytème a été reproduit à Namahoaka et Anivorano pour construire un autre pont reliant ces deux quartiers, toujours dans la commune rurale de Foulpointe, cette année. « La population locale se chargeait du transport des petits matériaux et de la main-d'œuvre, tandis que Faly Export a déboursé seulement 600 000 ariary pour réaliser les travaux. Une prise de responsabilité de tout un chacun permet de réduire le coût de construction d'une infrastructure de base qui profite à tout le monde. La preuve, les planteurs de litchi ont pu écouler leur fruit sur le marché à raison de 20 000 ariary la caisse de 16 kg, contre 10 000 ariary auparavant lors de cette campagne de collecte », a-t-il enchaîné. Par ailleurs, Faly Export a pris l'initiative d'assainir le bord de la plage à Ampasimazava, dans la ville de Toamasina, qui était un dépotoir des ordures ménagères, et ce, en collaboration avec ses partenaires. De son côté, la commune urbaine de Toamasina a détruit tous les bidonvilles à proximité. « Nous avons appuyé une personne qui résidait dans ce bidonville, qui a pris la volonté de surveiller l'endroit pour éviter que d'autres personnes y jetent des ordures. C'est maintenant assaini. En outre, un projet de transformation de déchets est en cours avec la Chambre de Commerce et d'Industrie de Toamasina, Ambatovy et Agrivet, ainsi que la commune. Le but est de produire du compost servant à cultiver du maïs », a conclu Faly Rasamimanana.

Madagascar

Parti TGV - Démission d'Andry Rajoelina

L'alinéa 1er de l'article 49 de la Constitution stipule que « Les fonctions du président de la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.