13 Décembre 2018

Sénégal: Téléphonie mobile - Le secteur pourrait apporter 565 milliards de dollars de plus au PIB mondial

En mettant à la disposition de l'industrie du mobile de nouvelles ressources en fréquences pour offrir des services 5G novateurs dans différents secteurs industriels, le PIB mondial pourrait augmenter de 565 milliards de dollars US avec 152 milliards de dollars US de revenus fiscaux additionnels, entre 2020 et 2034, selon un nouveau rapport publié aujourd'hui par la GSMA.

Les services 5G de nouvelle génération permettront d'améliorer l'accès aux soins de santé, à l'éducation et à la mobilité, tout en réduisant la pollution et en renforçant la sécurité.

Cependant, ces résultats dépendent du soutien des gouvernements en faveur de l'attribution, dans les bandes millimétriques, de ressources spectrales suffisantes pour le secteur des communications mobiles lors de la prochaine Conférence mondiale de radiocommunications de l'UIT en 2019 (CMR-19).

Ce rapport, intitulé «Les bénéfices socio-économiques des services 5G en bandes millimétriques», est la première étude à quantifier l'impact de l'utilisation des ondes millimétriques sur la contribution générale des réseaux 5G à la société.

Ces ressources en fréquences permettront d'offrir des services 5G de plus grandes capacités. Ces fréquences possèdent les caractéristiques idéales pour fournir des débits de transfert de données très élevés et des communications de faible latence ultra-fiables qui permettront de nouveaux cas d'utilisation et offriront tous les bénéfices attendus de la 5G aux consommateurs et aux entreprises du monde entier.

«L'écosystème mobile global sait comment utiliser les ressources en fréquences afin d'assurer un avenir meilleur au plus grand nombre, » a déclaré Brett Tarnutzer, en charge des questions relatives aux fréquences à la GSMA.

« Les opérateurs mobiles sont reconnus pour leur capacité à optimiser l'impact socio-économique provenant de l'utilisation des ressources en fréquences et ont contribué, plus que tous, à la transformation de celles-ci en services susceptibles de changer la vie des gens. La planification du spectre est essentielle pour garantir les meilleures performances à la 5G.

Le soutien des gouvernements en faveur de l'allocation des fréquences des bandes millimétriques aux communications mobiles lors de la Conférence mondiale des radiocommunications en novembre 2019 permettra de garantir que leurs citoyens tirent davantage de bénéfices des déploiements de réseaux 5G. »

«Plus de 5 milliards de personnes comptent déjà sur l'écosystème mobile pour fournir les services faisant partie intégrante de leur vie quotidienne et essentiels au développement économique durable des communautés dans lesquelles elles vivent.

La 5G peut offrir davantage de bénéfices et une nouvelle série de services à davantage de personnes, ce qui ne sera pas possible sans un accès à ces fréquences indispensables», a-t-il ajouté.

Dans les bandes millimétriques, la 5G fournira aux consommateurs non seulement des services mobiles à large bande ultra-rapides, y compris des services de divertissement immersifs, mais stimulera également tout un éventail d'applications qui permettront aux particuliers et aux entreprises de faire demain ce qu'ils ne peuvent pas faire aujourd'hui.

Ces innovations incluront notamment des services améliorés de soins de santé, éducatifs, d'automatisation industrielle, de réalité virtuelle et augmentée.

Dans le secteur des soins de santé, une amélioration de la télémédecine, notamment via des services Internet tactiles, une meilleure médecine préventive grâce à des capteurs à distance et dispositifs portables connectés en permanence, la chirurgie à distance et les instruments médicaux 'intelligents', ne seront possible que grâce aux services à débit élevé et faible latence qui peuvent être offerts avec les fréquences des bandes millimétriques.

Les robots de nouvelle génération, la manipulation d'objets à distance (contrôle de précision à distance de machines), les drones et autres applications de commande en temps réel dans des installations industrielles numérisées, devraient permettre d'augmenter l'efficacité, de réduire les coûts et d'améliorer la sécurité, tout en conduisant à des innovations en termes de produits et de processus.

Dans le domaine des transports autonomes, la 5G faisant usage des bandes millimétriques permettra aux véhicules sans conducteur de communiquer en permanence entre eux, mais également avec les serveurs « dans le nuage » et leur environnement physique, créant ainsi des réseaux de transports publics particulièrement efficaces. Ces cas d'utilisation, comme de nombreux autres, devraient fournir à l'avenir 25 % de la valeur totale créée par la 5G.

L'avance déjà prise en matière de 5G dans les régions Asie-Pacifique et Amériques devrait générer la contribution la plus importante au PIB attribuée à la 5G faisant usage des bandes millimétriques avec 212 milliards de dollars US et 190 milliards de dollars, respectivement, tandis qu'avec 2,9 %, l'Europe devrait présenter le pourcentage le plus élevé de croissance du PIB attribuable aux réseaux faisant usage des bandes millimétriques de toutes les régions confondues.

Cependant, les avantages de cette technologie ne se limitent pas à son adoption précoce sur certains marchés mobiles.

Alors que le reste du monde prévoit de déployer la 5G dans les années à venir, les économies d'échelle réalisées grâce à l'harmonisation du spectre au niveau mondial permettront de stimuler une croissance encore plus rapide dans d'autres régions.

Les régions telles l'Afrique sub-saharienne, l'Asie centrale et l'Amérique latine, ainsi que les Caraïbes, pourraient observer une croissance annuelle de la contribution au PIB des applications 5G faisant usage des bandes millimétriques de plus de 65 % entre 2026 et 2034.

«Il est essentiel que les gouvernements reconnaissent l'importance des aspects relatifs à l'usage des fréquences millimétriques pour la 5G lors de la prise de décision relative au spectre lors de la prochaine Conférence mondiale des radiocommunications en 2019 (CMR-19). Prendre maintenant les décisions qui conviennent en matière de spectre sera crucial pour encourager la croissance rapide des économies concernées, notamment dans les marchés en développement, au cours de la décennie à venir», a ajouté Brett Tarnutzer, de la GSMA.

«Le spectre millimétrique possède la capacité de soutenir le développement des services innovants escomptés de la performance supérieure que la 5G peut offrir, et seul l'écosystème mobile possède l'expertise technique et les antécédents nécessaires pour les fournir à un prix acceptable aux consommateurs et entreprises du monde entier», a-t-il poursuivi.

Sénégal

Coupe de la CAF - Le Jaraaf de Dakar plus proche que jamais de la phase des poules

Le Jaraaf de Dakar est à 90mn de la phase des poules de la Coupe de la CAF. Lors du match aller des 16es de… Plus »

Copyright © 2018 Le Journal de l'Economie Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.