Cameroun: Commerce extérieur - L'OMI exige la dématérialisation

13 Décembre 2018

Les responsables de l'organisation maritime internationale (l'Omi) ont entretenu les intervenants de la place portuaires sur l'usage et l'importance des moyens électroniques dans l'accomplissement des formalités liées à l'escale des navires .

L'hôtel Sawa de Douala a servi de cadre depuis le lundi 10 décembre d'une formation des responsables des différentes administrations intervenants sur la place portuaire GUCE, PAK, PAD, CNCC, DOUANES SGS . à l'initiative de l'organisation maritime internationale, ils sont formés sur les échanges électroniques de renseignements, dont le transfert électronique de données pour la transmission des renseignements relatifs au transport maritime.

Ce séminaire a pour objectif de former ses participants deux jours durant à l'usage des moyens d'échange électroniques pour l'accomplissement des formalités liées a l'escale des navires .les travaux de douala sont donc l'occasion pour les intervenants de la place portuaire d'échanger avec les experts de l'OMI pour s'assurer que tous le processus de dématérialisation en cours au guichet unique correspond aux normes internationales requises par l'OMI.

Le représentant du coordonateur régional de l'OMI a bien voulu au cours d'un exposé situer l'importance du transport maritime dans le commerce mondial en affirmant que 90% des marchandises sont échangées par voie maritime.

La paperasse qui accompagne chaque dossier est extrêmement lourde, celle ci ralentit les échanges et engendre des coûts supplémentaires.

Il est donc de bon ton que pour faciliter les opérations maritimes nationales et internationales il faudrait harmoniser le processus e-business et les procédures de renseignements pour qu'elles puissent contribuer à la croissance de l'échange électronique dans le secteur des transports maritimes parce que concient de l'impact plutôt négatif que l'ancien système a sur les échanges .

Cette dématérialisation du système des échanges va donc permettre d'accélérer les procédures de dedouanement et de développer l'économie l'économie du pays qui s'y arrime. à noter aussi que ,les procédures de simplification et d'harmonisation des procédures permettront elles aussi aux pays tels que le Cameroun et la Côte d'Ivoire qui sont déjà bien avancés dans ce processus de d'être attratifs pour les grands donneurs d'ordre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.