12 Décembre 2018

Congo-Kinshasa: Perturbations de la campagne de Fayulu - La jeunesse de Lamuka condamne les actes des forces de sécurité et appelle à la mobilisation !

Dans une déclaration faite le mardi 11 décembre 2018 dans la foulée des altercations qui ont lieu à Lubumbashi lors de l'arrivée de Martin Fayulu, la jeunesse de Lamuka a condamné, avec la dernière énergie, ces actes, qu'elle qualifie de barbarie, posés par les forces de l'ordre.

Signalant que ces agissements empêchent le candidat de leur coalition de battre campagne adéquatement selon les lois organisant les élections en RD. Congo, ces jeunes exigent que les donneurs de ces ordres puissent répondre devant la justice. Par ailleurs, ils réaffirment leur engagement à Martin Fayulu Madidi et appellent, par la même occasion, la population à se mobiliser afin de faire échec à ce régime qu'ils estiment de dictatorial. Lisez, ci-dessous, ladite déclaration de la jeunesse de Lamuka.

Déclaration commune de la Jeunesse Lamuka

Nous la jeunesse congolaise, en général, et la coalition Lamuka, en particulier,

condamnons fermement, avec la dernière énergie, les actes de barbarie à l'égard du candidat commun de l'opposition, Martin Fayulu Madidi, dans la ville de Lubumbashi, par cette police censée nous encadrer et nous assister, comme cela est le cas pour tous les autres candidats à la Présidence de la République.

Ces actes constitutifs d'infractions flagrantes à l'égard de notre candidat nous empêchent de battre campagne librement et paisiblement selon les lois organisant les élections en RDC. Nous ne vous rappellerons pas les épisodes de Kinshasa avec le blocage des aéronefs et celles de Kindu avec l'intension manifeste et volontaire d'empêcher le candidat commun de l'opposition congolaise d'être en communion avec le peuple congolais.

Nous jeunes de Lamuka, mettons en garde tout individu ou groupe d'individus qui penseraient décourager cet élan du peuple né de l'échec total du pouvoir en place.

Nous réaffirmons notre soutien indéfectible et sans contrepartie aucune à notre candidat, Martin Fayulu Madidi, qui est porté par le peuple meurtri durant le règne chaotique du pouvoir établi à Kinshasa.

Nous demandons à ce que les donneurs d'ordre de ces actes puissent répondre devant la justice.

Nous prenons à témoins la communauté nationale qu'internationale en dénonçant ces actes de barbaries sans précédent lors d'une élection dite libre, démocratique et transparente.

Nous déplorons les pertes en vies humaines dans la ville de Lubumbashi, dans la province de Haut-Katanga.

Au peuple congolais, nous vous demandons de vous lever, comme un seul homme, afin de faire échec à ce régime dictatorial qui souhaite se maintenir indéfiniment au pouvoir sans avoir trouver des solutions aux problèmes des congolais et sans le mandat du peuple.

Que vive la République Démocratique du Congo !

Que vive la Jeunesse Lamuka !

Que vive la jeunesse de la RDC !

Que vive le soldat du peuple, Martin Fayulu Madidi !

Avec Dieu nous vaincrons !

Fait à Kinshasa, le mardi 11 décembre 2018

Congo-Kinshasa

L'Union africaine déconseille les restrictions de voyage Ebola

Malgré le risque de propagation dans la région, il ne faut pas imposer des restrictions de voyage aux… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.