Congo-Kinshasa: A l'instar de son champion Shadary - Charly Ngaliema porté en triomphe à Ngaliema !

Le quartier Verkys, initialement quartier Bumba, dans la commune de Ngaliema a connu une ambiance électrique, une grande effervescence, l'après-midi du lundi 10 décembre 2018. C'était au cours de la descente du candidat Député provincial Charly Ngaliema, alias le Ngatshie, dans sa base de cette partie de la capitale congolaise.

Des cris de joie, des chants et slogans, et des salves d'applaudissements ont accompagné l'entrée de ce fils du terroir, ce Kinois de naissance et d'origine, dans la salle 33 Export. Une foule immense, estimée à plus de 2.000 personnes massées à l'intérieur comme à l'extérieur, a répondu présent à ce grand rendez-vous.

La sensibilisation des habitants de Verkys avait débuté, ce jour-là, tôt le matin jusqu'aux alentours de 15 heures. Sous le coup de 16 heures, Charly Ngaliema a difficilement pu se frayer un chemin pour apparaître devant ce grand public composé des mamans, des jeunes et vieux. «Cet accueil délirant m'a fait la chair de poule», a confié ce dynamique membre du parti Union des Libéraux Démocrates Chrétiens (ULDC) cher à Raymond Tshibanda N'Tunga Mulongo et de la plateforme Alliance des Bâtisseurs pour un Congo Emergent (ABCE). La population de Verkys, un des vingt-deux quartiers de Ngaliema, a dit haut et fort qu'elle n'a pas envie de voir ou revoir d'autres candidats venir y battre campagne. Car, cette base a déjà été séduite par Charly Ngaliema, ce Humbu descendant de grands chefs Ngafula et Ngaliema, et également séduite par de son champion Emmanuel Ramazani Shadary.

Dans son adresse, Charly Ngaliema a, avec véhémence, dénoncé le mauvais comportement de certains élus sortants, «les Kuya Kuya», qui n'ont pas tenu leurs nombreuses promesses faites aux habitants de Ngaliema. Ces «faux prophètes» reviennent encore une fois vers la population de cette commune en vue de se faire élire. Son espoir déçu, cette population décide de les sanctionner, cette fois-ci, en votant utile. Et selon son entendement, voter utile c'est voter Charly Ngaliema surnommé par cette frange de la population «Soso ya lopango» en Lingala; cette sagesse veut tout simplement dire que le coq («soso») va rester permanent, du début à la fin de l'année, aux côtés de sa base alors que l'oiseau («ndeke») vient juste manger puis s'en va pour ne plus revenir. Dans cet espace 33 Export archicomble, l'orateur du jour a scandé ce slogan : «Je suis Charly Ngaliema, sauvons Kinshasa maintenant». Il a mis le vœu de voir, cette fois-ci, des autochtones prendre la direction de la capitale afin qu'elle redevienne Kinshasa la belle.

Le second volet de son intervention c'était son appel au soutien indéfectible à Emmanuel Ramazani Shadary, candidat n°13 et ticket gagnant du FCC à la présidentielle du 23 décembre prochain. Pour la petite histoire, Shadary et Ngaliema partageaient, il y a quelques années, le même bureau au sein du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD). Les deux personnalités sont donc très attachées l'une envers l'autre. Selon «le Ngatshie», les autochtones Teke-Humbu attendent Shadary, le Dauphin de Joseph Kabila, à bras ouverts. Le candidat n°42 a remis un lot important de bassins à l'assistance.

Charly Ngaliema a, par ailleurs, martelé que l'ULDC est un parti très social qui place l'être humain au centre de son action. Dans la commune de Bandalungwa, le centre de santé Kimbanza, situé au croisement des avenues Bula - Inga, vient d'être réhabilité et équipé par l'Autorité morale, Raymond Tshibanda N'Tunga Mulongo, pour que tout membre de l'ULDC puisse s'y soigner gratuitement. Au sein de cette formation politique, il existe une ONG dénommée «DUNIA» que dirige la maman Vicky Ngafani dont la mission consiste à l'octroi des microcrédits aux nécessiteux. Cet acte de générosité n'est pas tributaire de la période de campagne électorale.

«Adhérez à l'ULDC et votez les numéros 13 pour la présidentielle et 42 pour la députation provinciale», est l'essentiel du message transmis par Charly Ngaliema, «Kolo mabele», auprès de la base de Verkys à Ngaliema. Ce jeune candidat annonce un grand carnaval qui va clôturer en beauté ladite campagne électorale qui se poursuit jusqu'au vendredi 21 décembre 2018 à minuit.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.