Congo-Kinshasa: Halte à la campagne électorale émaillée d'incidents - Leila invite les acteurs à contribuer à la tenue des élections le 23 décembre

Déclaration attribuable à la porte-parole de la Représentante spéciale du Secrétaire général en République démocratique du Congo à propos des incidents liés à la campagne électorale en cours

La Représentante spéciale du Secrétaire général est préoccupée par la succession d'incidents graves qui entravent le bon déroulement de la campagne électorale en République démocratique du Congo. Elle dénonce le fait que certains candidats de l'opposition rencontrent de nombreux obstacles pour tenir des réunions publiques dans certaines villes du pays, comme cela a été constaté ces derniers jours à Kindu et à Lubumbashi et, aujourd'hui, à Kalemie.

La Représentante spéciale du Secrétaire général déplore les pertes en vies humaines et demande aux autorités congolaises de prendre les mesures nécessaires pour éviter de nouveaux incidents. Elle rappelle qu'il incombe à l'Etat d'assurer la sécurisation du processus électoral en faisant preuve de neutralité et de retenue dans l'utilisation de la force et en respectant les principes de nécessité, proportionnalité et légalité.

La Représentante spéciale du Secrétaire général note également avec inquiétude l'interférence de certains groupes armés dans la campagne, qui à travers diverses exactions, empêchent la tenue d'activités politiques dans plusieurs régions.

La Représentante spéciale du Secrétaire général appelle à l'ouverture de l'espace politique et au respect des droits à la liberté d'expression et de manifestation pacifique et exhorte chaque parti à poursuivre sa campagne dans le calme et de façon apaisée.

La Représentante spéciale du Secrétaire général rappelle que la période de campagne est un moment clé du processus électoral au cours duquel les candidats ont la possibilité de présenter leur programme politique et permettre ainsi aux citoyens congolais de désigner de façon libre et éclairée les femmes et les hommes qui les représenteront dans les institutions de demain.

La Représentante spéciale du Secrétaire général poursuit son plaidoyer auprès de l'ensemble des parties prenantes afin d'atteindre le consensus le plus large possible sur la tenue d'élections transparentes, paisibles et crédibles le 23 décembre prochain.

Kinshasa, le 12 décembre 2018

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.