13 Décembre 2018

Congo-Kinshasa: Présidentielle 2018 - Noël Tshiani sollicite la confiance des congolais !

Les élections tant attendues par toute la population congolaise, s'annoncent à grand pas. Petit à petit les rêves commencent à devenir une réalité. Pendant cette période de la campagne électorale, le candidat Président, Noël Tshiani, aux élections du 23 décembre prochaines, s'est confié à la presse, le mercredi 12 décembre dernier dans sa résidence actuelle à la Gombe.

Le candidat n°15 n'a pas manqué d'émettre son avis sur le processus électoral organisé par la Commission Electorale Nationale Indépendante, qui est chapeauté par Corneille Nangaa. Sur ce, il invite les congolais de tous les bords, à la vigilance et sollicite par ailleurs leur confiance, afin de mettre en place le projet « Marshall », en application et développer le pays comme il a fait avec plusieurs autres pays du monde se trouvant dans cette situation.

Dans sa vision de développer la République Démocratique du Congo, sur tous les plans, une fois élu président de la République, Noël Tshiani entend commencer par réorganiser la vie politique congolaise, faire disparaître les partis politiques qui sont sans vision et les réduire de 700 partis à 2 seulement, pour que la démocratie puisse fonctionner normalement. Parmi ses soucis majeurs, il a accordera une considération remarquable à tous les handicapés qui, selon lui, mériteraient une grande attention, car ces derniers possèdent des talents incroyables qui pourraient servir au développement de la RDC. «Ils sont abandonnés a leur triste sort et le Gouvernement ne s'occupe pas d'eux », a-t-il regretté.

A la question de savoir si les élections du 23 décembre seront réellement un succès ou non, Noël Tshiani réponds : « Je considère qu'il n'est jamais trop tard pour mieux faire ». Pour lui, Corneille Nangaa devrait le plus rapidement possible réunir tous les candidats président de la République et les inviter à se serrer la main pendant cette période si historique pour la RDC et puis pour la paix après la période des élections. Aussi, il déplore la non sécurisation des candidats président qui, selon lui, se font tirés dessus, par le coup de gaz lacrymogène et ne leur permettant pas de bien battre campagne, une situation qu'il trouve inacceptable et demande à la CENI de garantir la sécurité des candidats président comme c'est le cas avec le candidat du FCC Emmanuel Ramazani Shadary.

«Donnez moi la chance pour qu'on travail ensemble, pour que notre pays sorte de la médiocrité, de la pauvreté et du sous développement », a-t-il conclu.

Congo-Kinshasa

Situation sécuritaire préoccupante dans les hauts plateaux de Minembwe

A Minembwe depuis des mois les populations sont obligées de quitter leurs habitations suite aux combats entre… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.