13 Décembre 2018

Afrique: IATF/2018 - L'AIPEX identifie 21 pays pour capter des investissements

Le Caire — L'Agence d'Investissement Privé et de Promotion des Exportations (AIPEX) travaille de manière à attirer des investissements de 21 pays, vers les secteurs de l'agriculture, des pêches, du tourisme, de l'éducation, de la santé et des infrastructures, considérés comme prioritaires pour l'Angola.

Font partie de ces pays l'Afrique du Sud, le Portugal, le Brésil, le Royaume Uni, la Belgique, qui ont été sélectionnés dans le cadre du Projet de Captation d'Investissement Privé (PROCIP), approuvé en Conseil des Ministres, en octobre dernier, selon l'administratrice de l'AIPEX, Sandra Dias dos Santos.

Quant aux visas, la responsable a reconnu qu'il y avait une amélioration significative, notamment la facilitation et la rapidité qui se vérifient actuellement dans l'octroi de cet instrument juridique.

Sandra Dias dos Santos, qui s'adressait à la presse, dans le cadre de la réalisation de la première Foire commerciale intra-africaine (IATF/2018), ouverte mardi en Egypte, a rappelé que depuis juin 2018, son institution a enregistré 58 propositions d'investissement privé, estimé à 469 millions de dollars.

Concernant la participation à la foire, elle a affirmé qu'elle était bénéfique dans la mesure où elle permet l'échange d'expériences avec d'autres exposants, visant la captation d'investissement pour le pays.

Outre les neuf secteurs prioritaires dans lesquels l'AIPEX veut attirer des investissements, la responsable a informé que les deux jours de foire avait également permis d'identifier le secteur de production de médicaments, exploité par des hommes d'affaires égyptiens, avec une forte expérience dans ce domaine d'activité.

Le second jour de l'IATF/2018 a aussi été dédié à l'AIPEX, qui a tenu une rencontre de clarification de la Loi de l'investissement prive.

Le directeur général du Conseil Nationale des Chargeurs (CNC), Catarino Fontes Pereira, également présent à la foire, a donne une note positive aux deux premiers jours de l'événement, considérant le salon comme une belle occasion d'interaction avec les entreprises et les investisseurs.

Il a dit que le CNC présentait aux visiteurs et à d'autres exposants les plateformes logistiques qui sont développées dans le pays.

Dans le cadre du Plan de Développement National, le CNC a quatre plateformes sur trois couloirs principaux: Malanje, Lobito et Moçamedes - où se développent les respectives plateformes logistiques pour faciliter le transport, le stockage, la distribution de produits.

L'établissement de partenariats public-privés est l'un des objectifs du CNC à l'IATF / 2018.

Le Conseil national des chargeurs (CNC) est un institut public du ministère des Transports chargé de coordonner et de contrôler le commerce maritime international et les opérations de transport maritime.

Outre l'Angola, la foire connaît la participation des pays comme l'Égypte (hôte), l'Afrique du Sud, la Zambie, le Cameroun, le Malawi, le Mali, le Zimbabwe, le Botswana, le Rwanda, l'Ouganda, l'Éthiopie, la Tunisie, le Nigéria, le Sénégal, l'Algérie, le Soudan du Sud, la Côte d'Ivoire, Namibie, le Kenya, le Ghana et le Togo.

Participent également à cet événement des Chinois, des Japonais, des Polonais, entre autres, qui exposent divers produits et services.

Angola

«Another day of life» - Un film d'animation sur la guerre civile en Angola

Premier long métrage d'animation projeté hors compétition au dernier festival de Cannes, «… Plus »

Copyright © 2018 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.