13 Décembre 2018

Togo: Le gouvernement français s'en lave les mains

Qui se cache finalement derrière la mission d'observation française annoncée au Togo pour les législatives du 20 Décembre prochain ?

Par un message posté sur le site de l'ambassade de France au Togo, le gouvernement français nie toute implication dans la l'organisation de quelque mission d'observation des élections législatives au Togo.

« L'ambassade de France précise que le gouvernement français n'organise aucune mission d'observation des élections législatives au Togo et n'a pas d'avantage donné son aval à une quelconque mission de cette nature », c'est ce que l'on pouvait lire ce Jeudi matin sur le site de l'Ambassade de France au Togo, soit au lendemain de la publication d'une liste d'élus du peuple français devant composer une mission d'observation électorale au Togo.

Sur cette liste en question et qui selon les informations devrait arrivée au Togo sous la coupole du groupe parlementaire d'amitié France-Togo, et qui a fait soulever des critiques de la part de plusieurs acteurs de la vie de la société civile togolaise, on y retrouve, sa présidente, et Membre de la commission de la défense nationale et des forces armées, Aude BONO-VANDORME, députée de La République en Marche, REM, et Présidente du groupe parlementaire d'amitié France-Togo, ainsi qu'une douzaine d'autres députés du même parti du président Emmanuel Macron, et des députés de Libertés et Territoires, Les Républicains, du Mouvement Démocrate et apparentés, et un non inscrit.

Togo

17 députés dont 15 de UNIR ont démissionné

Ils ont été élus le 20 Décembre dernier. 15 députés de UNIR et 2 de la liste… Plus »

Copyright © 2018 Télégramme228. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.