13 Décembre 2018

Angola: L'Exécutif améliore la sécurité maritime

Luanda — Le Gouvernement angolais prévoit d'améliorer les mécanismes de collaboration interne au cours des deux prochaines années afin d'accroître l'efficacité et de déployer des efforts en matière de sécurité et de sûreté maritime.

Cette stratégie prévoit également le partage d'informations et la définition des responsabilités avec 38 autres États côtiers africains.

Selon le directeur de l'Europe du Ministère angolais des Relations Extérieures, Francisco José da Cruz, cette stratégie est fondamentale, car plus de 90% des importations et des exportations entre pays africains se font par voie maritime ou fluviale.

Francisco José da Cruz, qui s'est exprimé jeudi à la clôture d'un atelier sur la stratégie maritime nationale, a déclaré qu'une évaluation de l'ordre juridique angolais en matière de sécurité maritime était prévue pour 2019.

L'idée est d'adopter des normes qui criminalisent les actes de piraterie et les vols à main armée en mer, la traite des êtres humains, l'immigration et la pêche illégale, le terrorisme maritime et le blanchiment d'argent.

À cet égard, le directeur du Centre d'études sur les droits du public de l'Université Agostinho Neto, Raul Araújo, a confirmé la réalisation d'un diagnostic de la législation existante en matière maritime.

Vu l'importance de ce sujet, il dit qu'il était en cours la création d'un centre d'études et de recherches sur l'économie de la mer et la sécurité maritime.

Le vice-président du Centre d'études stratégiques de l'Angola, Manuel Correia Barros, a souligné que la loi lutterait contre la piraterie maritime et renforcerait les mécanismes de contrôle.

Angola

Célébration du 31e anniversaire de la bataille de Cuito Cuanavale

La célèbre « Bataille de Cuito Cuanavale », l'une des confrontations militaires les plus… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.