Afrique: CAN 2021 - La Côte d'Ivoire menace la CAF d'un recours au TAS

Le président de la CAF en compagnie du chef de l'état ivoirien Alassane Ouattara
13 Décembre 2018

Sale temps pour la CAF (Confédération africaine de football). En difficulté pour trouver un repreneur pour la CAN 2019 qu'elle a retiré au Cameroun pour retard de chantiers, l'instance continentale doit également gérer les humeurs des autres nations hôtes des compétitions suivantes.

Et pour cause. Dans de différentes déclarations, Ahmad, le président de la CAF et son 2è vice-président Constant Omari a ont annoncé que la CAN 2021, initialement attribuée à la Côte d'ivoire, sera organisée par le Cameroun. Une nouvelle qui passe mal sur les rives de la Lagune Ebrié.

A l'issue d'une rencontre avec les clubs locaux, la FIF a dévoilé jeudi un communiqué explicite: « La FIF a été surprise d'apprendre que le président de la CAF a décidé de sa seule autorité et sans aucune concertation préalable avec elle de réattribuer au Cameroun l'organisation de l'édition de la CAN 2021 jusque-là confiée par la CAF à la Côte d'Ivoire« .

Suite à cette annonce, la FIF indique recourir à une action judiciaire si son pays n'est pas rétabli dans ses droits. « L'ensemble des acteurs, au regard des textes régissant la CAF et des règlements internationaux pertinents, à l'unanimité, ont demandé à la FIF d'exercer tout recours devant toute juridiction arbitrale ou judiciaire, nationale ou internationale, afin de faire valoir ses droits« , lit-on dans le communiqué.

Cette sortie intervient alors que mercredi, le porte-parole de la Présidence de Côte d'ivoire a annoncé l'arrivé prochaine d'Ahmad à Abidjan afin de s'entretenir avec les autorités sur le sujet.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.