Congo-Kinshasa: Incendie d'un entrepôt de la Céni, la société civile inquiète

13 Décembre 2018

Près de 80% du matériel électoral prévu pour Kinshasa a été détruit ce 13 décembre dans l'incendie. À dix jours des élections, la société civile craint que le processus ne soit perturbé.

Dans un communiqué, la Céni précise que près de 8.000 machines à voter ont été détruites, ce qui représente une valeur de 12 millions de dollars américains, rien que pour ces machines à voter.

En plus de ces machines à voter, "3774 isoloirs sur les 8887 prévus, 552 kits bureautiques sur les 8887, 17 901 encres indélébiles, 800 nouvelles motos et 15 véhicules, près 900 batteries externes. La perte de matériels des cycles électoraux de 2006 et 2011 ainsi que les matériels d'enrôlement" , a déclaré le président de la Céni, Corneille Nangaa.

Malgré les assurances du ministre de l'Intérieur, Léonie Kandolo, porte-parole du Comité laïc de coordination (CLC), estime que cet incendie et les violences enregistrées depuis le début de la campagne électorale risquent de remettre en cause la tenue des élections à la date prévue.

Elle s'interroge aussi sur l'origine de cet incendie alors que l'entrepôt de la Céni se trouve dans une zone militaire très sécurisée.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.