13 Décembre 2018

Ile Maurice: Vol de luminaires - La culpabilité de Poorun Bhollah prouvée

Le Fact-Finding Committee institué par le Comité olympique mauricien (COM) a soumis son rapport sur le vol de luminaires aux Jeux du Commonwealth. L'ancien président de la Fédération mauricienne d'haltérophilie (FMH), Poorun Bhollah, a été trouvé coupable dans cette affaire plus de huit mois après les faits.

Pour rappel, quatre luminaires avaient été dérobés du village des Jeux et cela dans les appartements où logeait la délégation quadricolore. Un des luminaires a été restitué lorsque les responsables du Village des Jeux ont découvert leur disparition au cours d'un relevé effectué dans les chambres. Un deuxième a été rendu à l'aéroport de Gold Coast et se trouve en possession du COM. Les deux autres demeurent toutefois introuvables.

L'instance de Trianon a dû s'acquitter d'une somme de Rs 7 000 auprès de l'organisation des Jeux du Commonwealth en guise de dédommagement. Mais au-delà de l'argent, c'est surtout la réputation de Maurice qui a été encornée à l'échelle internationale, une nouvelle fois, grâce à ses dirigeants.

Le COM avait, dans un premier temps, mis sur pied un panel constitué de Richard Papie, le chef de mission aux Jeux du Commonwealth, Prem Jodha, Feizal Bhundun et Corinne Remillah. Mais leur conclusion n'a pas donné satisfaction à l'instance olympique qui s'est alors tournée vers ses hommes de loi. Et autant dire que ces derniers n'ont pas chômé, contrairement au quatuor cité plutôt. Pour mener à bien l'enquête, plusieurs auditions de témoins ont eu lieu et, parmi, figurent des athlètes dont un qui avait surpris Poorun Bhollah marchant avec un liminaire sous sa veste. Il devait alors lancer : «Ramasse difil la», cela après qu'il eut aperçu le fil d'un luminaire qui traînait.

Même si l'enquête a abouti, le COM n'a pas la capacité de prendre des sanctions à l'encontre de Poorun Bhollah. Ce dernier, rappelons-le, est déjà visé par une enquête instituée par le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS). Au centre de l'affaire, une bande sonore, où on entend un vif échange entre Poorun Bhollah et Constantin Dabija, le directeur technique national de l'haltérophilie.

Ile Maurice

Rodrigues-Logement - Remise de chèques à 89 familles pour le projet de coulage de la dalle

La Commission de la Sécurité Sociale de Rodrigues poursuit sa vision de « Enn fami enn bon lacaz… Plus »

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.