14 Décembre 2018

Congo-Kinshasa: Incendie de l'entrepôt de la CENI - Le Gouvernement confirme la tenue des élections et appelle la population au calme

Le grave incident incendiaire qui a eu lieu hier, jeudi 13 décembre 2018, calcinant la quasi-totalité des matériels et kits pour la tenue des élections dans la ville Kinshasa, a fortement installé des inquiétudes dans le chef du peuple congolais qui est plus que jamais dubitatif sur la date scellée du 23 décembre de ce mois.

Pour cela, le Gouvernement de la République, par le truchement du Vice-Premier Ministre, Ministre de l'Intérieur et Sécurité, Henri Mova Sakanyi a réuni toujours hier à l'Immeuble de la Territoriale, les responsables des services de sécurité ainsi que ceux de la Commission Electorale pour mesurer l'ampleur des dégâts.

En effet, juste après cet incident survenu sur l'un des entrepôts centraux de la CENI à Kinshasa, les autorités en charge de la sécurité intérieure ont laissé entendre qu'il était encore possible d'aller jusqu'au bout de l'organisation des scrutins cette année.

A l'issue de cette réunion, le Gouverneur de la ville de Kinshasa a lancé un appel à l'apaisement. André Kimbuta a été paraphrasé par le VPM de l'Intérieur et Sécurité : "après avoir écouté les avis techniques de la CENI et du monde sécuritaire, nous concluons que les élections se tiendront à bonne date, c'est-à-dire, selon le calendrier tel qu'arrêté par l'institution habilitée d'organiser cette compétition électorale. Il n'y a pas de doute là-dessus".

Et en ce qui concerne la situation sécuritaire sur l'ensemble du territoire national, "les nouveaux éléments de la police et des forces armées seront déployés de sorte que le processus électoral ne puisse souffrir d'une quelconque défaillance", a-t-il certifié.

Par ailleurs, Henri Mova a rassuré la population congolaise que les dispositions supplémentaires ont été mises en pratique depuis hier soir.

Toutefois, la CENI avait également tenu un point de presse pour une mise au point après cet incendie dévastateur.

Corneille Nangaa, le Président de la CENI, a indiqué à la lettre que le feu a calciné les kits de 19 communes sur les 24 que compte la ville de Kinshasa. Environ 8.000 machines à voter sur 10. 368 disposées pour Kinshasa sont consumées, 553 kits bureautiques sur 8. 887, 9.500 batteries externes, 3. 774 isoloirs sur 8. 887, 15 véhicules et 800 motos. "Tous ces matériels ont pris feu", a-t-il indiqué.

Le patron de la Centrale électorale a souligné que c'est un véritable coup dur pour la capitale congolaise. A l'en croire, ce sont des passions concernant les contours des élections qui seraient à la base de ces dégâts.

Congo-Kinshasa

Trois agents de l'État inculpés pour le meurtre des deux experts de l'ONU

Le parquet militaire a inculpé ce week-end trois agents de l'État pour le meurtre des deux experts de… Plus »

Copyright © 2018 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.