14 Décembre 2018

Cote d'Ivoire: Selon le FMI - "2012-2017 a marqué la croissance la plus importante de l'histoire du pays"

On ne le dira jamais assez, sous Alassane Ouattara, la Côte d'Ivoire renait. Ce jeudi 13 décembre 2018, à l'auditorium de la Primature, le Fonds monétaire international (Fmi) a fait la présentation des perspectives économiques régionales et la situation de la Côte d'Ivoire.

A l'occasion, José Gijon, représentant résident du Fmi en Côte d'Ivoire, tout en saluant les réformes engagées sous le président Alassane Ouattara, a relevé que la période « 2012 à 2017 a marqué la croissance la plus importante de l'histoire de la Côte d'Ivoire ». Surtout que selon lui, ce pays vient de très loin après une longue période de crise marquée par des conflits.

Toute chose qui a été possible grâce à une bonne gouvernance ; l'amélioration de la productivité ; une participation beaucoup plus importante des investissements public et privé ; les différents programmes et plans de développement ; etc.

Pour Gijon, les défis qu'il faut relever sont de mobiliser davantage les recettes budgétaires, ce qui passe par l'élargissement de la base fiscale ; le financement d'une politique ambitieuse de développement. Gijon s'est félicité du taux de 20% du Pib en recette budgétaire de la Côte d'Ivoire.

« Les autorités ont fait des efforts, il faut continuer », a-t-il lancé. Bien avant le représentant résident du Fmi, Dominique Desruelles, Directeur adjoint au département Afrique du Fmi, présentant les perspectives, s'est satisfait d'entrée de la croissance soutenue de la Côte d'Ivoire et a encouragé les autorités ivoiriennes à poursuivre leurs efforts.

En ce qui concerne l'économie régionale, il a évoqué une croissance moyenne dans les pays d'Afrique pauvres en ressources naturelles en 2017. De la redistribution de la croissance ivoirienne Ajoutant que pour 2018, l'accélération de la croissance est tirée par les pays exportateurs de pétrole.

« Ce qu'il faut aujourd'hui, c'est de réduire les vulnérabilités liées à la dette. L'ajustement repose sur une compression des dépenses plutôt que sur la mobilisation des recettes », a fait savoir Desruelles.

Président de la cérémonie, le ministre de l'Economie et des Finances, Adama Koné, représentant le Premier ministre, a relevé que pour 2017, le taux de croissance de la Côte d'Ivoire est de 7,7%, une inflation maitrisée à 0,7%, un déficit budgétaire estimé à 4,2% et un ratio dette de 42,7% du Pib là où la norme communautaire est de 70%.

Lors du panel (commentaire de la présentation) auquel ont pris part les deux responsables du Fmi (Desruelles et Gijon), Pierre Laporte de la Banque mondiale, Jean-Louis MenannKouamé, Directeur général de Bicici, le ministre de l'Economie et des Finances est revenu sur le caractère inclusif de la croissance ivoirienne.

« La croissance a permis 2 millions d'emplois, booster les revenus des producteurs, les salaires des fonctionnaires ont bénéficié d'un déblocage. », a rappelé Adama Koné. Qui a informé sur les mesures fortes des autorités ivoiriennes au profit des populations à travers le volet "dépenses pro-pauvres".

A savoir 1080,3 milliards FCFA en 2012 ; 2216,8 milliards FCFA en 2017 ; 2290,8 milliards FCFA en 2018. En outre, l'école obligatoire et la distribution gratuite des kits scolaires ; l'électrification des villages de plus de 500 habitants avec un taux de réalisation ; les filets sociaux où 35 000 ménages bénéficient de 36 000 FCFA par trimestre sont des faits qui dénotent de cette distribution de la croissance à l'endroit des populations.

Pour terminer, le ministre de l'Economie et des Finances s'est réjoui du choix porté sur la Côte d'Ivoire pour abriter cette présentation de rapport.

« La Côte d'Ivoire fera tout pour mettre en œuvre les recommandations issues de ce rapport pour gagner des points. Le rapport donne les clés d'un lendemain meilleur », a conclu le ministre.

Cote d'Ivoire

Maintien de Gbagbo et Blé Goudé à la CPI/ Paolina Massidda - "Il y a des possibilités de proroger la détention"

La représentante légale des victimes dans l'affaire Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Patriote. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.