Cote d'Ivoire: Organisation de la CAN 2021 - Les clubs pas d'accord avec la décision de la CAF

Le président de la CAF en compagnie du chef de l'état ivoirien Alassane Ouattara
14 Décembre 2018

Une rencontre d'éclairage. C'est ainsi qu'on peut qualifier la réunion que le président de la Fédération ivoirienne de football (FIF), Sidy Diallo, a eue hier avec les clubs, au Palm club de Cocody. A l'occasion, le président Sidy Diallo a informé les clubs que la Côte d'Ivoire n'a reçu aucun courrier officiel de la part de la Confédération africaine de football (CAF) concernant sa décision de lui retirer la CAN 2021.

«C'est sur les réseaux sociaux et dans les medias que nous avons appris cette décision de la CAF», a regretté le président de la FIF. Pour Sidy Diallo, la Côte d'Ivoire est bel et bien le pays hôte de la CAN 2021 conformement à la décision de l'instance prise en septembre 2014 de confier l'organisation du tournoi à la Côte d'Ivoire.

Après avoir écouté le président de la FIF, les présidents des Ligues 1 et 2, de la D3 et des groupements d'intérêts ont désapprouvé à l'unanimité cette décision jugée injuste de la CAF. Pour eux, le président de la CAF Ahmad Ahmad ne respecte pas les textes de l'instance africaine de football.

Ils ont demandé au président Sidy Diallo d'adresser un courrier officiel de protestation à la CAF. Les clubs ont réaffirmé leur soutien aux autorités ivoiriennes pour faire respecter la décision de l'attribution de la CAN à la Côte d'Ivoire.

«Il n'est pas question de retirer l'organisation de la CAN 2021 à la Côte d'Ivoire», ont-ils lancé. Une colère tout aussi compréhensible car la faitière du football continental, après avoir retiré la CAN 2019 au Cameroun, a opté pour un glissement.

Ainsi la Côte d'Ivoire initialement choisie pour 2021 s'est vue proposer ou du moins imposer l'édition de 2023 qui revenait de droit à la Guinée.

Une façon maladroite de faire qui a provoqué le courroux des autorités ivoiriennes qui n'ont nullement été saisies avant cette prise de décision, le samedi 1er décembre dernier. Ce n'est que le jeudi 6 décembre que la Confédération a officiellement saisies la Côte d'Ivoire pour lui faire part de son intention de confier la CAN 2021 au Cameroun au mépris de tous les règlements.

La correspondance a été imputée au ministre des Sports qui à son tour l'a transmise à la FIF pour faire entendre la voix de la Côte d'Ivoire. C'est donc pour prendre une position commune que le président Sidy Diallo a convié les présidents de clubs et de groupements d'intérêt à une concertation.

Pendant ce temps, du côté du Palais de la Présidence, le gouvernement a promis respecter ses engagements vis-à-vis de la CAF. A cet effet, il a enjoint les parties prenantes à l'organisation de la compétition de continuer les négociations avec l'instance continentale.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.