13 Décembre 2018

Afrique: Pacte mondial sur les migrations - Les Panafricaines honorent leur engagement

Le Réseau des femmes journalistes d'Afrique a fait partie des observateurs au sommet mondial sur le texte adopté le 10 décembre, à Marrakech. Une thématique pour laquelle il s'était engagé à mener des actions positives durant une année.

Le Réseau des femmes journalistes d'Afrique, encore appelé les Panafricaines, vient d'honorer l'un de ses engagements pris lors de la deuxième édition de son forum organisé les 26 et 27 octobre à Casablanca, au Maroc, sur le thème « La migration africaine, une chance pour le continent, une responsabilité des médias ». Lors de cette rencontre, en effet, deux cents femmes représentant plus d'une centaine de médias du continent africain prenaient plusieurs engagements. Les Panafricaines invitaient, à cet effet, les médias à un traitement plus juste et équilibré de la migration et de contribuer à donner une image plus juste des migrants auprès d'une opinion publique.

Le pacte mondial sur les migrations sûres, ordonnées et régulières a été approuvé en présence de plusieurs observateurs dont le réseau des Panafricaines composé d'une équipe très dynamique conduite par Fathia Elaouni, rédactrice en chef de la radio marocaine 2M et initiatrice de cette organisation des femmes journalistes avec le soutien de son groupe de presse 2M.

Dans son mot de circonstance à la conférence internationale, le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a reconnu le dynamisme des Panafricaines qui se sont engagées, à travers leur plume, de déconstruire les stéréotypes qui se fondent sur la migration.

À l'issue de cet événement, les représentantes du Réseau, à savoir Fathia Elaouni du Maroc, Adja Houreye Thiam du Sénégal, Christelle Ngaleu du Camroun, Just Ana Moçambique de l'Angola, Phumelele Dlamini de l'Afrique du Sud, Aïssata Maïga du Mali, Afolasade du Nigeria et Nevy Christelle Moundele Ngolo du Congo ont initié des rencontres pour faire connaître leur organisation et promouvoir leurs actions sur les sujets brûlants du continent en général et le plan d'action sur la migration en particulier auprès des institutions du continent et au niveau mondial.

Pour se faire, les Panafricaines ont eu des échanges tour à tour avec les hautes autorités des pays présents à l'événement dont le ministre Abdou Latif Coulibaly, chef de haut niveau du Sénégal, ancien journaliste qui a félicité l'initiative des femmes journalistes d'Afrique dans leur devise : « Seul, on va vite ensemble, on va plus loin ».

Une mobilisation inégalable que ces femmes ont menée malgré le nombre réduit à travers des interviews dans des différents médias du monde présents à Marrakech pour la circonstance. Cette détermination des Panafricaines à Marrakech a été couronnée par des promesses. Ainsi, la député malienne, vice-présidente du parlement de l'Union africaine (UA), et l'ambassadeur sénégalais à l'UA ont promis une tribune à l'UA aux Panafricaines lors du prochain sommet de l'institution. L'ambassadeur du Mali aux Nations unies a également soutenu les Panafricaines.

Soulignons qu'en marge du Pacte sur les migrations signé à Marrakech, d'autres accords en vue de la création du siège de l'Observatoire africain des migrations ont été signés.

Afrique

CAN 2019 - La Côte d'Ivoire vient à bout de l'Afrique du Sud

Entrée en lice réussie pour les Éléphants ivoiriens, vainqueurs de l'Afrique du Sud lundi au… Plus »

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.