14 Décembre 2018

Maroc: Ah ! Ce gros lapin ! La CAN 2019, ce sera ailleurs qu'au Maroc

Alors que l'on s'attendait à un dépôt officiel de la candidature marocaine pour l'organisation de la Coupe d'Afrique des nations (CAN 2019), le ministre de la Jeunesse et des Sports, Rachid Talbi Alami a pris tout le monde de court en annonçant que le Royaume n'a pas l'intention d'organiser cette manifestation retirée par la CAF au Cameroun, en raison «de retard dans les travaux d'infrastructures et d'une situation fragile sur le plan sécuritaire».

Cette annonce qui a eu l'effet d'une douche froide pour bon nombre de Marocains a été faite de façon laconique sur la chaîne Arryadia et de manière beaucoup plus développée par la radio française RFI. Le bon sens aurait voulu qu'une telle annonce soit faite par le ministre lors d'une conférence de presse en présence d'un parterre de journalistes représentant l'ensemble des médias nationaux.

Pour le premier responsable du département de la Jeunesse et des Sports, «le Maroc n'a jamais eu l'intention d'organiser la CAN 2019», a-t-il souligné sur les ondes de RFI, avant d'ajouter que «ce type d'organisation nécessite toute l'attention d'un pays. Tout le monde doit se mobiliser pour réussir. Pour organiser quelque chose de professionnel, il faut que les choses soient programmées à l'avance. Ce qui n'est pas le cas. [...] En plus, nous organisons les Jeux africains en août. Nous mettons le paquet pour réussir cette manifestation». Ce qui n'est pas garanti, tant que ces Jeux se dérouleront en plein été, ce qui ne serait pas fait pour susciter l'engouement d'un public habitué, télé aidant, à un niveau supérieur.

Du côté de la Fédération Royale marocaine de football (FRMF), le silence radio demeure de mise et aucun communiqué n'a été diffusé sur le site fédéral.

Il y a lieu de rappeler le communiqué de la Confédération africaine émis depuis le 6 courant par son site, indiquant que les Fédérations et Associations intéressées par l'organisation de la CAN 2019 doivent déposer leurs candidatures à la CAF au plus tard vendredi 14 décembre à minuit heure du Caire.

Si l'option Maroc semble écartée, la CAF doit bel et bien avoir son plan B et d'après le président de cette instance continentale, le Malgache Ahmad Ahmad, «deux ou trois lettres d'intentions sont arrivées». Si le Congo avait démenti son intention d'organiser la CAN 2019, l'Afrique du Sud, le Ghana et l'Egypte sont dans la course.

L'Egypte a dû attendre la sortie médiatique de Rachid Talbi Alami faisant part de la non intention du Maroc d'accueillir les péripéties de la CAN 2019 à 24 équipes, pour annoncer son souhait d'être le pays hôte de cet événement. Une déclaration dans ce sens a été faite sur une chaîne de télévision locale par le ministre égyptien des Sports, Ashraf Sobhi, affirmant que «l'Egypte est capable d'organiser la compétition et qu'elle sera fière de le faire ». Et de poursuivre que «le peuple égyptien est toujours prêt pour des choses pareilles ; on a des structures au plus haut niveau et on a déjà organisé des compétitions », dont la CAN 2006 remportée d'ailleurs par la sélection égyptienne.

A signaler enfin que le nom du pays qui organisera les phases finales de la CAN 2019, prévues du 15 juin au 13 juillet prochains, sera connu le 9 janvier.

Maroc

Hervé Renard - « Ma vie est un miracle »

Sélectionneur du Maroc, Hervé Renard a été élu meilleur entraîneur d'Afrique… Plus »

Copyright © 2018 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.