Tunisie: Réviser le rôle et les missions de l'Onfp

14 Décembre 2018

Ce workshop de deux jours vise à élaborer une nouvelle conception pour mettre en place une stratégie fixant le rôle et les missions de l'office, notamment dans le contexte des mutations actuelles, a déclaré à l'agence TAP, Rafla Tej, directrice générale de l'Onfp.

Les changements démographiques et comportementaux que connaît la Tunisie imposent une révision du programme national de planification familiale et de la santé de la reproduction, a-t-elle précisé, soulignant l'augmentation du taux de fécondité de 2,1 en 2010 à 2,4 en 2016.

L'office a contribué à la planification de la santé de la reproduction au cours des trois dernières décennies, a expliqué Mme Tej, signalant que les transformations sociologiques et démographiques exigent une réflexion sur l'élaboration d'une nouvelle stratégie nationale de planification familiale.

La directrice générale de l'Onfp a affirmé que l'office veille, à travers cette rencontre, à présenter des propositions pratiques qui seront soumises aux présidences du gouvernement et de la République.

Au programme de ce workshop, figurent plusieurs interventions autour du programme national de planification familiale et de santé de la reproduction, et des priorités et orientations de l'office, à l'horizon de 2030.

Ont assisté à ce workshop, organisé avec l'appui du Fonds des Nations unies pour la population (Fnuap), des représentants de structures gouvernementales, de la société civile et d'organisations onusiennes en Tunisie.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.