14 Décembre 2018

Cameroun: Camwater - 3,5 milliards pour acquérir des générateurs

L'entreprise de distribution d'eau souhaite par cette acquisition améliorer son service en proie à quelques perturbations depuis un bout.Les populations de certaines villes du Cameroun notamment celles de la capitale politique yaounde ont relevé certaines perturbations dans leurs robinets. Alors que d'aucuns se plaignent de la rareté de l'eau courante, d'autres affirment que celle ci est lorsqu'elle arrive est de mauvaise qualité. Sensible à ces remarques de sa clientèle, l'entreprise et sa nouvelle equipe dirrigeante veut donc pallier le plus rapidement possible à cette situation.

En effet, il faut noter que 70% des coupures d'eau résultent des coupures d'électricité. La Camwater ne produisant pas d'energie se ravitaille auprès de l'entreprise chargée de la distribution de l'énergie pour faire fonctionner ses pompes et approvisionner ses clients ainsi donc ,lorsqu'il ya coupure d'électricité, il devient compliqué d'assurer la distribution permanente d'eau courante.

C'est donc pour resoudre ce problème que la Camwater va se doter dès les premiers jours de l'an 2019 de groupes électrogènes pour un montant de 3,5 milliards de francs CFA. selon une source interne, les villes de douala et yaounde devraient être les premières à bénéficier de ces générateurs et ensuite,cette mesures va aller creshendo dans d'autres villes et diminuer de façon drastique le problème des coupures d'eau.

En dehors des problèmes d'énergie,les coupures d'eau sont aussi tres souvent la résultante de l'incivisme des populations qui détruisent les tuyaux d'eau et la laissent couler sans aviser les responsables de la camwater. ces actes de vandalisme penalisent donc les autres clients qui se voient sevrés du precieux liquide. Cette fois ci , la camwater a mis sur pieds depuis peu une brigade d'intervention Rapide . Celle ci sillonne les quartiers à la recherche des cas de perturbations du service de distribution d'eau afin de rapidement y mettre un terme.

Un responsable de la camwater nous affirme qu'il n'ya pas que les vandales qui détruisent leurs installations; «les entreprises de btp qui sont engagées dans divers chantiers de construction des routes détruisent très souvent aussi les tuyaux et autres installations de la camwater pendant leurs travaux et a la fin ne prennent pas le temps de réparer ces préjudices» Pourtant il y a les textes qui disent que la société de Btp qui exécute le marché doit réparer les installations endommagées. Malheureusement elle ne le fait pas, et c'est à hauteur de près de 300millions Fcfa. Finalement c'est la Camwater qui malheureusement se bat après toute seule pour résoudre le problème et les cas sont multiples dans la ville de Douala.

Une nouvelle dynamique

Il faut dire que depuis le depart des marocains et le changement de configuration de la camwater, la nouvelle équipe qui a pris les commandes de l'entreprise il ya seulement -six mois est dans la logique d' impulser une réelle dynamique dans le cadre de l'amélioration de son service . Ayant hérité des installations vétustes de la feu Snec , se sont ces "vieux" tuyaux qui lorsqu'ils attrapent la rouille la transpote jusque dans nos ménages. Un autre souci qui voit son debut de solution avec la commande du matériel de branchement pour 2 milliards de francs CFA. Un matériel qui va remplacer progressivement dans la mesure des moyens dont dispose la camwater car il est aussi bon à savoir que l'arrivée de cette nouvelle équipe coincide avec le changement de régime de l'entreprise ,sa fusion avec la Cde qui a fait passer ses effectifs du simple au quintuple (de 250 employés, ils en sont aujourd'hui à 1700) et le depart des marocains. Ces derniers ont laissé 420.000 clients et selon notre source interne, « les marocains sont partis en nous laissant avec 11.000 branchement non-livrés et un personnel vieillissant car en 10 ans, ces derniers n'ont fait aucun recrutement alors quon sait que le rajeunissement de la main d'oeuvre est très important pour cette structure».

Patrick Bong Akwa le nouveau PCA , Gervais Bolenga le DG et Jean-Pierre Bidjocka le DGA sont littéralement tournés vers la modernisation du service de distribution d'eau au Cameroun etant donné que la société fonctionne désormais essentiellement sur les recettes qui ne sont déjà pas énormes avec la suspension de la subvention .«Nous savons que nous n'avons pas droit à l'erreur mais nous demandons aux populations d'être compréhensives, surtout que la dynamique qui a été enclenchée devra apporter ses fruits dès debut 2019» nous laisse entendre notre source interne.

Cameroun

Clarence Seedorf - «Le Cameroun fait toujours partie des favoris»

L'équipe du Cameroun va débuter la Coupe d'Afrique des nations 2019, ce 25 juin à Ismaïlia… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.