14 Décembre 2018

Sénégal: Enregistrement à l'état-civil - La COSYDEP lance l'initiative "Nijaayu Gox"

Kaffrine — La coalition des organisations en synergie pour le développement de l'éducation publique (COSYDEP) a lancé, vendredi, à Kaffrine (centre) l'initiative "Nijaayu Gox" (oncle du quartier) en vue de permettre aux parents de déclarer leurs enfants à l'état-civil dans les délais, a constaté l'APS.

- La coalition des organisations en synergie pour le développement de l'éducation publique (COSYDEP) a lancé, vendredi, à Kaffrine (centre) l'initiative "Nijaayu Gox" (oncle du quartier) en vue de permettre aux parents de déclarer leurs enfants à l'état-civil dans les délais, a constaté l'APS.

"Ces dernières années beaucoup d'enfants sont victimes de l'absence de pièces d'état-civil et souvent ils ne terminent pas leur scolarité ou ne font pas leurs examens", a fait observer le coordonnateur régional de la COSYDEP, Abdoul Aziz Seck.

Pour trouver une solution à ce problème, la COSYDEP a lancé le concept "Nijaayu Gox" qui va selon lui "se charger de l'enregistrement et de l'établissement des pièces d'état-civil des enfants (....)".

Des parents d'élèves, des acteurs de l'éducation, des syndicalistes, des imams et des élus locaux ont pris part à la cérémonie de lancement du concept.

"Grace à la déclaration de naissance, l'enfant peut aller à l'école, avoir une pièce d'identité, donc avoir une nationalité et être reconnu officiellement", a rappelé M. Seck.

Mais également, a-t-il ajouté, "la déclaration de naissance permet à l'enfant d'être prise en compte dans les programmes de protection sociale comme les bourses de sécurité familiale et la couverture maladie universelle (CMU)".

Après ce lancement officiel de cette initiative, la COSYDEP de Kaffrine va continuer à sensibiliser les populations à travers les médias et les rencontres, a fait savoir Abdoul Aziz Seck.

"Nous allons mener la sensibilisation auprès de tous les acteurs au contact de la population", a-t-il laissé entendre, assurant qu'après cette sensibilisation, le "Nijaayu Gox" fera le tour pour "vérifier si les enfants ont été enregistrés" à l'état-civil.

Le coordonnateur régional de la COSYDEP a, par ailleurs, fait savoir que dans la région de Kaffrine, "beaucoup d'enfants n'ont pas encore de pièces d'état-civil et cela a eu des conséquences sur leur accès à l'éducation bref sur leur avenir".

"Nijaayou gox" fait écho à l'initiative "Badiénou gokh" ou marraines de quartiers qui ont un rôle multiforme entre l'orientation de malades, les premiers conseils pratiques, la sensibilisation et l'accompagnement et le suivi des femmes enceintes.

Sénégal

Décès du saxophoniste Issa Cissokho, "un esprit sympathique, vivant"

Le saxophoniste Issa Cissokho du groupe Orchestra Baobab, décédé dans la nuit de dimanche à… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.