14 Décembre 2018

Cote d'Ivoire: Sécurisation du foncier rural - La certification généralisée préconisée

«Si l'Etat établissait le certificat foncier pour tout le monde», est le thème principal de l'étude commanditée par le Conseil économique, social, environnemental et culturel (Cesec), en vue de mener la réflexion sur la problématique de la question foncière rurale, source de conflits dans les différentes régions du pays.

Le cabinet d'expert, Observation et analyse des systèmes à impacts sociaux(Oasis), qui a fait cette étude a livré, hier, ses résultats. La cérémonie de dédicace de la Revue juridique n°3 s'est déroulée au siège du Cesec.

Pour Théodore Dago, président, directeur exécutif de ce cabinet, l'étude a porté sur 13 départements, 11 sous-préfectures, 37 villages. 200 personnes ont été interrogées. Les résultats obtenus préconisent la possibilité, pour l'État, de réaliser le certificat foncier pour tout le monde.

Une solution attendue par le monde rural qui a mis en avant les difficultés rencontrées dans l'établissement du certificat foncier. François Kouablan, Conseiller représentant le parrain, Charles Koffi Diby, a salué la franche collaboration entre Oasis et le Conseil économique social...

Pour lui, la maîtrise de la certification foncière généralisée pourrait constituer une source de paix pour le pays. Il a exprimé sa reconnaissance à tous ceux qui œuvrent pour la certification foncière qui constitue désormais une voie attendue par l'ensemble des populations ivoiriennes.

François Kouablan a réaffirmé l'engagement de son institution à accompagner cette politique de certification foncière.

Cote d'Ivoire

Assemblée parlementaire de la Francophonie - Guillaume Soro annonce officiellement sa candidature

Guillaume Soro annonce officiellement sa candidature au poste de président de l'Association parlementaire de la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.