14 Décembre 2018

Cote d'Ivoire: Secteur agricole - Une plateforme collaborative pour financer les petits producteurs

L'ambassade des Pays-Bas apporte son appui à l'initiative de Solidaridad pour soutenir les producteurs de cacao et de palmier à huile en Côte d'Ivoire.

« Les Pays-Bas sont premiers importateurs mondiaux de fèves de cacao avec plus de 650 000 tonnes par an. Et nous importons plus de 90% des fèves de l'Afrique de l'Ouest notamment de la Côte d'Ivoire. Et nous sommes les premiers clients de la Côte d'Ivoire avec plus de 800 milliards F Cfa d'échanges commerciaux en 2017». C'est en ces termes que l'ambassadeur du Royaume des Pays Bas en Côte d'Ivoire, Robert Van Der Dool, a ouvert le forum sur les investissements dans les secteurs du cacao et du palmier à huile organisé par l'Ong néerlandaise Solidaridad, le 13 décembre à Azalaï Hôtel à Abidjan.

Forte de cette proximité avec la Côte d'Ivoire, l'ambassade des Pays Bas a décidé d'apporter son appui à l'initiative de l'Ong Solidaridad qui a porté sur le thème: « les modèles de fourniture de service et des risques liés au financement des secteurs cacao et palmier à huile en Côte d'Ivoire ». Et l'objectif de cette rencontre est de faciliter les échanges entre d'une part les porteurs de projets (exportateurs, coopératives et Pme) et d'autre part les investisseurs composés de banques commerciales, fonds d'investissement, institutions de microfinance, institutions de développement, etc.).

A cette occasion, le représentant du ministre de l'Agriculture et du développement rural, Djè Bi Irié Jean, assistant du directeur général des Productions et de la sécurité alimentaire, a apprécié à juste titre la plateforme collaborative qui a été mise en place. « Comme dans beaucoup de filières agricoles, les petits producteurs ne bénéficient pas toujours des financements disponibles au niveau des banques et institutions financières de la place », a-t-il déploré. Non sans affirmer que l'accès au financement des petits agriculteurs est une priorité pour le gouvernement ivoirien à travers de nombreux programmes dont le Pnia 2016-2020.

C'est la raison pour laquelle il a réitéré le soutien sans faille de son ministre à cette action de l'Ong néerlandaise qui s'inscrit dans le droit fil des actions des pouvoirs publics.

Quant au Représentant Pays de Solidaridad, Ahmadou Cissé, il a fait savoir que des business modèles innovants ont été identifiés pour améliorer le revenu des petits producteurs de cacao et de palmier à huile. « Nous ciblons les petits producteurs dans ces deux filières parce qu'ils sont les maillons faibles, Il y a les fonds publics des Pays Bas que nous voulons utiliser pour attirer des fonds privés », a-t-Il révélé.

A l'en croire, l'idée de cette plateforme entre investisseurs et acteurs du monde agricole est d'utiliser l'Aide publique au développement pour capter des fonds dans les filières cacao et palmier à huile en Côte d'Ivoire. Ahmadou Cissé a rappelé que l'Ong qu'il représente a déjà implémenté deux projets Corip et Swapp au Ghana voisin. Lesquels ont permis d'améliorer de façon substantielle la productivité à l'hectare et les revenus des producteurs de cacao et de palmier à huile au Ghana.

Cote d'Ivoire

Réseau informatique douanier pour le transit régional - Abidjan accueille, ce vendredi, le lancement du projet

La capitale économique ivoirienne, Abidjan, servira de cadre, le vendredi 22 mars 2019, au lancement du… Plus »

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.