14 Décembre 2018

Congo-Brazzaville: Coopération - Les agents du mémorial Pierre-Savorgnan-de Brazza seront formés à la bibliothèque d'Alexandrie en Egypte

L'annonce a été faite à la directrice de l'institution culturelle, Bélinda Ayessa, par le nouvel ambassadeur d'Egypte au Congo, Hatem Kandil, le 12 décembre.

Après avoir pris ses fonctions, il y a de cela quelques jours, l'ambassadeur d'Egypte est allé s'imprégner de l'histoire du Congo au mémorial Pierre-Savorgnan-de Brazza, devenu l'épicentre de la culture congolaise.

Avant d'aller à la découverte de l'explorateur Pierre Savorgnan de Brazza, Hatem Kandil a eu un entretien avec Bélinda Ayessa. Le diplomate égyptien lui a fait du grand intérêt que manifeste la bibliothèque d'Alexandrie, en Egypte, à former les agents du mémorial.

« Nous sommes en contact avec la directrice générale du mémorial pour voir comment envoyer quatre ou cinq personnes en Alexandrie, où il y a le siège de la bibliothèque, pour suivre une formation. Ils auront aussi l'occasion de voir d'autres sites tels que le musée du Caire et voir d'autres possibilités de coopération ainsi qu'autres choses qu'on peut offrir au Caire », a déclaré l'ambassadeur au cour de l'entretien.

Les deux personnalités ont abordé également le volet sur la présence de l'identité égyptienne au mémorial, notamment par les pièces. A propos, le nouvel ambassadeur d'Egypte a indiqué qu'il a reçu la confirmation que le ministère de la Culture de son pays a signé un accord pour fournir des pièces au mémorial Pierre-Savorgnan-de Brazza.

Hatem Kandil découvre le fondateur de Brazzaville

Après le tête-à-tête, la directrice générale du mémorial a fait découvrir, à travers une visite guidée, l'explorateur franco-italien au diplomate égyptien. Partis du hall, ils ont visité les sépultures de Pierre Savorgnan de Brazza, de son épouse et de ses enfants, sans oublier celle du Pr Detalmo Pirzio Biroli, petit-fils de l'explorateur, géniteur du projet de ce mémorial mais décédé six mois avant son inauguration.

Le diplomate égyptien a découvert également le bas-relief de 15 m élaboré par les artistes dirigés par le directeur des études de l'Institut national des arts de Kinshasa, en République démocratique du Congo, où sont gravées les messages que le fondateur de Brazzaville diffusait parmi la population. Il en est de même de la fresque de 15m élaborée par les artistes peintres de l'École de peinture de Poto-Poto, exprimant les différentes étapes du voyage de Pierre Savorgnan de Brazza.

C'est avec un grand plaisir que l'ambassadeur Hatem Kandil a découvert cet homme qui a été enterré pour la première fois au cimetière civil du Père-la chaise en France, avant d'être enterré de nouveau à Alger, en Algérie, puis enfin à Brazzaville, selon sa dernière volonté. « C'est un grand plaisir de faire cette visite du mémorial. C'est un très joli bâtiment bien fait, bien entretenu et paisible. Je crois que c'est un hommage réservé pour un homme qui, bien qu'il était Européen, avait de la considération pour tous les êtres humains », a déclaré le diplomate égyptien.

Congo-Brazzaville

Au pays, les épreuves du baccalauréat ont commencé

74 216 candidats de différentes séries, répartis dans près de 200 centres ont… Plus »

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.