14 Décembre 2018

Congo-Brazzaville: Forum national sur la retraite - Une occasion pour le gouvernement de restaurer la confiance des travailleurs

La réunion qui se tient du 14 au 15 décembre vise, entre autres, à définir les moyens de renforcement des sources de financement de la branche des pensions ; approfondir la réflexion sur la problématique de la retraite complémentaire ; identifier les différentes initiatives allant dans le sens de l'extension de la retraite à la population active non couverte.

Le Forum national de la retraite constitue, à en croire le vice-Premier ministre en charge de la Fonction publique, de la réforme de l'Etat, du travail et de la sécurité sociale, le premier palier de la stratégie de riposte du gouvernement. En effet, il sera question, a indiqué Firmin Ayessa, d'ouvrir des pistes nouvelles susceptibles de garantir un meilleur avenir au système de retraite congolais. Selon lui, la situation au niveau de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et de la Caisse de retraite des fonctionnaires (CRF) est faible et fragile.

« La revue que nous organisons à travers le présent forum arrive bien à son heure. Nos régimes de retraite en ont grand besoin. Leur situation globale mérite que nous nous y penchions en toute responsabilité, avec méthode, en y allant palier par palier. Les échanges que nous aurons au cours de ces assises nous permettront d'aller dans le détail de la situation de nos caisses : la CNSS avec 51 981 pensionnés, ayants droit, rentiers et allocataires ; la CRF avec ses 31 860 pensionnés, soit un ratio moyen d'un peu plus de deux actifs pour un retraité », a-t-il rappelé.

S'agissant des défis à relever, il a cité la nécessité de redonner espoir au travailleur retraité d'aujourd'hui et de faire asseoir une assurance crédible aux futurs retraités.

"Sauver et sauvegarder par tous les moyens la retraite congolaise"

Pour atteindre les objectifs fixés à travers ce forum, le Congo peut compter sur l'expertise de la Conférence interafricaine de prévoyance sociale (Cipres), de l'Institut Finactu, de la Côte d'Ivoire et de la République centrafricaine, représentée par son ministre du Travail et de la protection sociale, Jean-Christophe Nguinza.

Présidant la cérémonie d'ouverture, le Premier ministre, Clément Mouamba, a déclaré que la réflexion sur la retraite est un devoir public et une responsabilité nationale cruciale méritant toute l'attention du gouvernement. « Il nous faut, en effet, par tous les moyens, sauver et sauvegarder la retraite congolaise. Il nous faut, par tous les moyens, préserver le système qui en est le garant : un système dit de répartition, qui convient à notre pays grâce au niveau élevé de solidarité qu'il comporte (... ) Honorer les engagements vis-à-vis des retraités, c'est la responsabilité des employeurs, de tous les employeurs dont l'Etat. Cette responsabilité, le gouvernement entend l'assumer sans atermoiement pour restaurer la confiance des Congolais dans leur système de retraite », a-t-il rappelé.

Le chef du gouvernement a indiqué que la retraite est l'un des moyens les plus performants de lutte contre la pauvreté et la précarité. Ce forum sur la retraite devrait, a-t-il espéré, permettre de consolider le pacte de confiance par le dialogue dans une logique de co-construction. Rappelant les facteurs justifiant l'érosion de la confiance, Clément Mouamba a épinglé les conséquences néfastes de la crise économique et financière; les faiblesses avérées de la gouvernance du système de retraite au Congo ainsi que les hypothèques qui pèsent de manière générale et récurrente sur les régimes de retraite en zone Cipres dont le Congo est membre.

« Au nombre de ces hypothèques, la plus à déplorer étant la rupture de l'équilibre entre les actifs de moins en moins nombreux et les retraités dont les effectifs augmentent sans cesse. J'en appelle vivement à votre sens de responsabilité, à votre perspicacité et à votre génie. Le gouvernement attend de solutions innovantes dans une logique d'amélioration continue de l'existant national », a exhorté le Premier ministre, rappelant que la retraite est un droit précieux à polir à travers des innovations sociales, audacieuses et responsables.

Congo-Brazzaville

Le Président angolais reçoit des conseillers de la RDC et du Congo

Le Président de la République d?Angola, João Lourenço, a reçu mardi les conseillers… Plus »

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.