Algérie: La vaccination est le meilleur moyen pour prévenir les maladies infectieuses

Alger — La vaccination est le meilleur moyen de prévenir les maladies infectieuses telles que la rage et la brucellose et les maladies réémergentes dont le choléra et la diphtérie, a indiqué Pr. Nassima Achour, spécialiste en maladies infectieuses.

S'exprimant en marge de la 2e édition des journées des maladies virales, la responsable du service des maladies infectieuses à l'établissement hospitalier spécialisé (EHS), El Hadi Flici, a affirmé que "tout adulte non vacciné est tenu de se rendre à un centre spécialisé pour se prémunir contre les maladies infectieuses".

A ce propos, Mme Achour a dit que l'état de santé de plusieurs personnes atteintes de maladies chroniques ou immunodéficients n'ayant pas été vaccinés contre des maladies infectieuses, s'est détérioré davantage, après avoir contracté une maladie virale, entrainant ainsi la mort de certains.

Déplorant le fait qu'au 21 siècle, des citoyens sont exposés à des maladies virales transmissibles par des animaux à l'image de la rage, la brucellose et le kyste hydatique, la Pr. Achour a relevé que cela était dû "à l'absence de campagnes de sensibilisation et à la négligence du citoyen".

Elle a affirmé, par ailleurs, que la lutte contre les maladies virales ne concernait pas uniquement le ministère de la Santé mais plutôt l'ensemble des secteurs dont le ministère de l'Environnement notamment en ce qui concerne l'hygiène, celui de l'Agriculture, s'agissant de vaccination du bétail contre les maladies virales transmissibles à l'Homme, outre le secteur de l'Intérieur et des Collectivités locales qui se charge de la lutte contre les insectes et l'assainissement des canalisations polluées.

Mme. Achour a mis en garde contre l'utilisation abusive des antibiotiques qui "rendent plus résistants les virus de ces maladies qui apparaissent de temps à autres", fustigeant "les médecins qui ne respectent pas l'éthique de prescription des médicaments antiviraux".

S'agissant du VIH, la membre de la Société algérienne d'infectiologie a regretté l'organisation occasionnelle de campagnes de sensibilisation uniquement lors de la journée mondiale de lutte contre cette maladie", soulignant l'importance de la sensibilisation au niveau des établissements éducatifs aux dangers de cette épidémie.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.