14 Décembre 2018

Gabon: Des exploitants illégaux sanctionnés dans l'Estuaire

Le 30 novembre 2018 à Ntoum, au cours d'une mission menée conjointement par le Parquet de la République de Libreville, la Direction Provinciale des Eaux et Forêts de l'Estuaire, la Direction Générale des Recherches et l'ONG Conservation Justice, les nommés Moussa Diarisso (fournisseur du bois illégal) de nationalité malienne, Xinliang CHEN (acheteur du bois illégal) de nationalité chinoise et les gabonais A. Fadi Jaber (propriétaire des grumiers loués par CHEN Xinliang) et O .B Pierre Léonce (chauffeur) ont été interpellés pour trafic et exploitation illégale de bois. Cela concerne six (06) grumiers de bois divers de 47 rondins pour un total de 190,112 m3 (Tali, Padouk et Ovenckol). Ces arbres coupés illicitement ont été saisis.

C'est au cours d'une mission de contrôle des produits forestiers en Ntoum, que les agents des Eaux et Forêts vont constater que les documents en possession des chauffeurs des camions grumiers n'étaient pas conformes à la législation forestière. Ils vont se transporter au village Nianame pour localiser la zone de cette exploitation forestière illégale. Plusieurs essences de bois fraichement abattus et les bois dits abandonnés seront trouvés sur les lieux. Après enquête menée, le nom de Moussa D sera effectivement cité comme l'auteur de cette exploitation.

Informé de ces faits, le Parquet de la République de Libreville va diligenter sur les lieux l'équipe composée des agents de la Direction Générale des Recherches, des Eaux et Forêts, accompagnés de juristes de Conservation Justice, afin de mettre la main sur les responsables de cette exploitation forestière illégale. Moussa D sera interpellé avec O.B Pierre Léonce, l'un des chauffeurs des grumiers trouvés sur les lieux. Conduits dans les locaux de la Direction Provinciale des Eaux et Forêts de l'Estuaire, Moussa Diarisso va citer CHEN XINLIANG comme étant l'acheteur de ce bois et le fournisseur de sept camions grumiers ayant transporté le bois saisis. Ce dernier sera interpellé à Libreville au moment où il venait négocier la mise en liberté de son complice Moussa D et la récupération des grumiers saisis ce, contre une somme de 5.000.000 de Francs CFA proposée en vain au Directeur Provincial qui rejettera cette tentative.

CHEN XINLIANG, l'acheteur du bois litigieux, citera à son tour A .F Jaber, le propriétaire des camions grumiers qui sera également interpellé à Libreville. Tous seront conduits dans les locaux de la Direction Provinciale des Eaux et Forêts puis à la Direction Générale des Recherches pour répondre des faits qui leur sont reprochés, c'est-à-dire : Exploitation forestière sans titre et manœuvres frauduleuses, infractions prévues et punies par le Code Forestier Gabonais.

Les concernés garde à vue et entendus sur procès-verbal de constatation d'infraction seront finalement libérés suite à une procédure qui se soldera par une amende transactionnelle de quarante millions (40 000 000) de Francs CFA infligée aux 4 trafiquants de bois arrêtés, somme payée au Trésor Public.

Aussi, une confiscation du bois saisi avait été ordonnée par la Direction Provinciale des Eaux et Forêts au profit de l'État gabonais conformément à l'esprit de l'article 6 du décret 0162/PR/MEF du déterminant les modalités de constatation et de répression de certaines infractions en matière d'Eaux et Forêts. Le bois ainsi confisqué sera stocké au poste de contrôle des produits forestiers de Ntoum en attendant la suite réservée.

Gabon

Absence d'Ali Bongo - L'« appel à agir » est maintenu

Suite à la mise en garde des membres de la Cour constitutionnelle à l'endroit des personnes qui contestent… Plus »

Copyright © 2018 Gabonews. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.