14 Décembre 2018

Togo: Le Quai d'Orsay préoccupé

Au cours d'un point de presse ce Vendredi à Paris, le Quai d'Orsay qui s'est prononcé sur le dossier togolais a laissé éclater sa préoccupation, quant à « la situation qui prévaut actuellement au Togo ».

Répondant à la question de savoir s'il confirme ou non, que la France prévu d'envoyer une mission d'observation électorale composée de parlementaires français pour les élections législatives du 20 Décembre prochain au Togo, comme en a fait état la presse togolaise, le porte-parole du Quai d'Orsay, s'est voulu catégorique.

« Le gouvernement français n'entend former ni mandater aucune mission d'observation électorale au Togo à l'occasion des élections législatives du 20 décembre prochain » ; ainsi s'exprimait le diplomate français au nom du ministère des Affaires étrangères françaises mais aussi de l'Etat français.

Poursuivant sa réaction quant au dossier togolais et les derniers développements qui s'en sont suivis avec mort d'hommes, et plusieurs blessés, il a indiqué que « la France est préoccupée de la situation qui prévaut actuellement au Togo » et condamne « les violences qui ont endeuillé le pays en fin de semaine dernière ».

Outre cette préoccupation et cette condamnation manifestées par la France d'Emmanuel Macron, à entendre le porte-parole du Quai d'Orsay, l'ancienne métropole « soutient les efforts déployés par la Communauté économique des États d'Afrique de l'ouest (CEDEAO) pour parvenir à un règlement négocié de la crise politique et reste disposée à accompagner toute initiative permettant de trouver une solution consensuelle ».

Togo

'Gilchrist Olympio est le candidat naturel de l'UFC'

A l'approche des élections présidentielle de 2020, les partis fourbissent leurs armes. A l'UFC (opposition… Plus »

Copyright © 2018 Télégramme228. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.