14 Décembre 2018

Sénégal: Hugues Diaz - "Le cinéma peut aider dans la compréhension de la migration"

Dakar — Le directeur de la cinématographie Hugues Diaz a souligné vendredi le "pouvoir" du cinéma dans l'interprétation et la compréhension du phénomène de la migration.

"Le cinéma a un rôle, un pouvoir qui peut aider dans l'interprétation et la compréhension du phénomène de la migration", a-t-il dit au cours d'une table ronde portant sur "Cinéma et migration".

Le cinéma "est l'art le plus complet pour produire des émotions et sensibiliser le public", a ajouté M. Diaz au cours de cette rencontre organisée par l'Organisation internationale de la migration (OIM) au Centre d'études des sciences de l'information et de la communication (CESTI).

Selon Hugues Diaz, la question de la migration a été prise en charge depuis longtemps par les cinéastes, notamment avec "Afrique sur Seine" (1955), le premier film africain réalisé par Paulin Soumano Vieyra, Mamadou Sarr et Jacques Mélo Kane. Il y a eu ensuite "Soleil O" (1970) de Med Hondo de la Mauritanie.

Dans cette perspective, plus récemment une nouvelle génération de réalisateurs s'est emparée de la thématique de la migration avec par exemple Khardiatou Sow dans "Une place dans l'avion", "Sory" de Pape Badara Seck, "Dani Dolé" de Pape Bolé Thiaw, entre autres.

"Nos créateurs ont été les plus concis dans la prise en charge des préoccupations des migrants", soutient le directeur de la cinématographie qui plaide pour un investissement important pour ce type de films.

Le réalisateur sénégalais Moussa Touré, intervenant lors de la même table ronde, estime que "parler de migration devient très ambiguë sur notre continent".

Selon M. Touré, auteur de plusieurs films sur la thématique de la migration, dont "Toubab Bi" (1991), "TGV" (1998) et récemment "La Pirogue", en 2012, "on est sur un continent où tout le monde veut partir aujourd'hui".

Cette table ronde "vise à stimuler un dialogue sur les expériences existantes et les nouvelles approches de la représentation de l'expérience migratoire dans la production cinématographique", selon les organisateurs.

Elle se tient en prélude au Festival international du film sur migration prévu à partir de mardi à l'Institut français de Dakar.

Sénégal

238 kilos de cocaïne cachés dans des voitures à destination de l'Angola

Saisie record de cocaïne au port de Dakar, mercredi 26 juin. La drogue a été découverte dans… Plus »

Copyright © 2018 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.