Guinée: Réponse de Soumah du SLECG à Kassory - "... il n'y aura pas d'ouverture des classes dans le pays"

14 Décembre 2018

La grève déclenchée depuis le 03 octobre 2018 par le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée est loin de trouver son épilogue. Joint au téléphone suite à une sortie médiatique du Premier Ministre Ibrahima Kassory Fofana, qui est toujours droit dans ses bottes" qu'il n'est pas question de procéder à une quelconque augmentation des salaires des enseignants jusqu'à 2020.

Répondant à cette sortie médiatique du premier Ministre, le secrétaire général du SLECG, Aboubacar Soumah, a lui aussi été ferme sur la décision de l'équipe qu'il dirige. La position du Premier Ministre est très claire, " nous aussi nous sommes déterminés à poursuivre notre combat noble et il n'y aura pas d'ouverture des classes dans le pays. J'invite tous les enseignants de tenir bon jusqu'à la satisfaction de notre plateforme revendicative. Car, le PM ne compte pas lâcher du lest. Nous continuions la grève ", va-t-il insisté

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.