14 Décembre 2018

Ile Maurice: Sridhar Nagarajan trouve grâce auprès de SGG

Le groupe luxembourgeois de services fiduciaires a été convaincu par l'exdirecteur de la MauBank. Ce dernier dirigera la filiale mauricienne dès janvier.

Sridhar Nagarajan n'a pas attendu longtemps avant d'être fixé professionnellement. Poussé vers la porte de sortie le 24 août par les membres du board de la MauBank, il vient d'être nommé directeur exécutif de SGG Mauritius, filiale mauricienne de la multinationale européenne qui a racheté Cim Global le 1er juin 2017 pour Rs 3,2 milliards.

Le nouveau patron de SGG Mauritius, qui prendra officiellement son poste le 18 janvier 2019, sera chargé de développer la stratégie mauricienne, voire africaine du groupe luxembourgeois de services fiduciaires. Une mission à laquelle il n'est pas étranger, ayant été étroitement associé à la Standard Chartered Bank et accessoirement à sa filiale mauricienne, dont le focus reste l'Afrique.

Cette nomination ne peut que rassurer Sridhar Nagarajan de l'estime dont il jouit toujours auprès du secteur des services financiers, et ce d'autant plus que son départ de la MauBank après trois ans était diversement accueil- li. Certains n'hésitaient pas à l'associer à la performance financière en demi-teinte de la banque alors que d'autres pensaient qu'il était victime d'un complot en haut lieu. Toujours est-il que selon le patron du groupe luxembourgeois, Christian Van Houtven, Sridhar Nagarajan demeure le candidat idéal pour porter la filiale mauricienne de SGG vers de nouveaux sommets. Et le communiqué émis à cet effet hier d'ajouter qu'il est «a thought leader in the financial services sector».

Le principal concerné, lui, se réjouit de faire partie de ce groupe européen et de participer à exécuter son ambitieux plan de croissance. «SGG a connu une croissance ces deux dernières années. Elle est aujourd'hui le quatrième plus gros investisseur global dans son secteur. Je suis honoré d'être partie prenante de cette longue et passionnante aventure pour développer la stratégie régionale de Maurice.»

De l'avis de certains observateurs, la nomination de Sridhar Nagarajan au poste de n°1 de SGG Maurice constitue un cinglant désaveu à certains proches du pouvoir, qui auraient «manigancé» pour que son contrat ne soit pas renouvelé. «Il est dommage que le gouvernement laisse partir des personnes de ce calibre pour des raisons souvent obscures alors qu'il n'y avait rien qu'on pourrait lui reprocher», souligne un ex-banquier.

Par ailleurs, la Banque de Maurice, apprend-on, a déjà approuvé les résultats financiers de la MauBank se terminant au 30 juin 2018. Les chiffres qui seront rendus publics la semaine prochaine montrent que les bénéfices nets avant la taxe et les provisions pour des prêts douteux pourraient se chiffrer à Rs 200 millions contre Rs 37 millions pour la même période l'année dernière. De quoi dédouaner son ex-CEO de mauvaise gestion financière.

Ile Maurice

Chagos - Vote aux Nations unies, et après ?

Ils étaient 94 pays à avoir voté pour demander à la Cour internationale de justice (CIJ) de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.