Afrique: Le roi Lion

Rien ne sert de courir...Pour n'avoir pas su ou pas pu méditer cette leçon le Nigeria s'est retrouvé le nez dans le sable de Sharm El Sheikh, battu pour la deuxième fois en finale de la CAN de Beach soccer par les Lions sénégalais.

Oui, les Nigérians avaient ouvert le feu d'entrée. Quelques secondes de jeu à peine et Abu Azeez trompait le gardien Seyni Ndiaye. Qu'à cela ne tienne, Mamour Diagne répliquait presque aussitôt. Un démarrage en flèche des deux finalistes. Trois minutes plus tard, Lansana Diassy, très en vue tout au long du tournoi, électrisait le match en permettant aux siens de se porter en avant.

Ensuite, il est difficile de dire ce qu'il s'est passé. Il restait cinq minutes dans la première période, rien. Deuxième période, à nouveau douze minutes stériles. A ce moment-là chacun se souvenait que lors de la première journée des matches dans la poule B, les deux équipes avaient terminé leur premier choc sans vainqueur (4-4) et que les Sénégalais avaient gagné la partie aux tirs au but.

Semblable scénario allait-il se reproduire ?

A l'entame de la troisième période, le score était toujours de 2 à 1. La rencontre devenait

très tendue, chacune des deux équipes étant dominée par la pression de la victoire. Et puis, brusquement il y eut ce coup d'accélérateur des Sénégalais. C'est Babacar Fall qui ouvrait le festival après avoir aperçu une faute de placement du gardien Danjuma Paul. Raoul Mendy enchaînait avec un tir en pivot. Cible atteinte, il reste quatre minutes et le Sénégal en est à 5-1. C'est fini, l'issue ne fait plus de doute. Et pourtant, les Lions, pardon les Rois Lions ajouteront, pour le fun à une minute du coup de sifflet final, un sixième but de Monsieur Mamour Diagne.

Cinq finales continentales lors des cinq dernières éditions, quatre victoires et une défaite concédée aux tirs au but, les Lions Sénégalais ont confirmé à Sharm El Sheikh qu'ils étaient bien les rois du Beach soccer en Afrique.

En match de classement pour la 3e place, l'Egypte s'est imposée d'extrême justesse devant le Maroc grâce à un but de Moustafa Aly au début de la troisième période. Celui du Marocain Nassim El Hadaoui, à seulement 18 secondes du coup de sifflet final, se révèlera inutile. Score définitif 3 à 2.

Curieusement le classement 2018 est exactement le même pour le carré d'as: 1.Sénégal, 2.Nigeria, 3.Egypte, 4.Maroc.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: CAF

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.