Tunisie: Le ministre de la Santé tire la sonnette d'alarme

15 Décembre 2018

Dans le cadre d'une rencontre nationale pour l'adoption de la stratégie nationale pour la santé des adolescents et des jeunes, organisée, avant-hier, à Hammamet, le ministre de la Santé, Abderraouf Cherif, a dressé un bilan assez alarmant en affirmant qu'entre 300.000 et 400.00 sont dépendants aux drogues, dont 33.000 consomment du Subutex.

Par ailleurs, le ministre a déclaré, qu'à partir de 2019, un programme de lutte contre la dépendance sera mis en place pour une durée de 10 ans afin de lutter contre ce fléau.

M. Aberraouf Cherif a annoncé que le Centre de désintoxication de Djebel El-Oust sera de nouveau opérationnel, dès février 2019, alors que celui de Sfax pourra de nouveau accueillir des personnes dépendantes et nécessitant un suivi particulier à partir de juin prochain.

Le tabagisme dans le collimateur du ministère de la Santé

Enfin, le ministre a lancé un appel aux familles pour contribuer aux actions qui seront menées, notamment dans la lutte contre le tabagisme juvénile dans le milieu scolaire.

«En Tunisie, il y a 3 millions de fumeurs de tabac. Aujourd'hui, sous nos cieux, le tabagisme débute à partir de l'âge de 10 ans. Nous allons faire tout le nécessaire pour renforcer les campagnes de sensibilisation de lutte contre le tabagisme», souligne-t-il. «Nous avons 11 centres de lutte contre le tabagisme, mais seuls trois d'entre eux sont actifs», a-t-il conclu.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.