15 Décembre 2018

Madagascar: Montée des eaux dans la capitale - Les solutions se font attendre

Le schéma directeur en assainissement de la ville d'Antananarivo a été techniquement validé il y a à peu près deux semaines de cela. Les schémas directeurs des villes d'Antsirabe, des cinq ex-provinces, de Nosy-Be et de Fort Dauphin sont en cours de conception.

Il suffit de quelques heures de pluies pour que de nombreux quartiers d'Antananarivo soient sous les eaux. Les épisodes de mercredi et de jeudi derniers ont démontré à quel point la capitale malgache est vulnérable question montée des eaux. Une situation qui s'aggrave d'années en années si l'on fait le simple constat. D'Andravoahangy, Ambodin'Isotry à Ampefiloha en passant par Anosy, l'eau monte à une vitesse fulgurante dès qu'il y a une forte précipitation. Les cas des bas quartiers comme Besarety ou Anosibe ne sont plus à présenter. Diverses causes sont avancées pour expliquer le phénomène. Entre autres, la vétusté des infrastructures d'évacuation des eaux usées face aux changements de « composition » des eaux. Lalaina Andrianamelaso, secrétaire général auprès du ministère de l'Eau, de lancer la question de « dimensionnement » desdites infrastructures.

« Les infrastructures d'évacuations des eaux usées de la capitale datent des années 1940. Et selon les plans d'antan, elles ont été conçues pour seulement évacuer les eaux des collines de la capitale. Limités dans leur capacité, les canaux en question n'ont pas été construits pour des eaux composées de boues, de déchets ou encore de matières plastiques« , a-t-il noté. Bien qu'entretenues, lesdites infrastructures d'évacuation commenceraient à ne plus supporter les diverses pressions engendrées sur elles. Les comportements irresponsables et d'incivilité de la population d'Antananarivo, qui jette partout où elle va ses ordures, s'ajoutent auxdites pressions. La situation actuelle ne serait donc que la conséquence d'une irresponsabilité collective. D'une part, des dirigeants qui n'ont pas su prendre les mesures adéquates face à la vétusté des infrastructures. De l'autre, l'incivilité de la population tananarivienne qui n'est plus à démontrer.

Schéma. Des solutions ont été envisagées par diverses parties prenantes. Consistant en un schéma directeur en assainissement de la ville d'Antananarivo, lesdites solutions ont été concoctées par le ministère de l'Eau, de l'Assainissement et de l'Hygiène (MEAH), en partenariat avec le ministère de l'Aménagement et des partenaires techniques et financiers (PTF). Comme l'a fait savoir le SG du MEAH, « le schéma directeur de l'assainissement de la ville d'Antananarivo a été validé techniquement et s'affiche comme la solution aux problèmes d'assainissements de la capitale. On attend toutefois la validation institutionnelle avant d'en divulguer les contenus.

Ce qui est sûr, c'est que la conception dudit schéma a été effectuée en suivant une approche systémique incluant toutes les parties prenantes. Entre autres : le ministère de l'Eau, le ministère de l'Aménagement, et les PTF« . Prévu être opérationnel en 2019, le schéma directeur en assainissement de la ville d'Antananarivo devrait donc changer la donne en ce qui concerne les problèmes de montée des eaux. Jusque là, et avec la saison des pluies qui est bien partie, les tananariviens vont donc être sous les eaux... d'autant plus que la mise en œuvre dudit schéma va engager des travaux colossaux, donc plus de temps d'attente.

Madagascar

Election - Vers l'abandon du système du gel des listes électorales

« Le système du gel de la liste électorale est un énorme problème », nous a… Plus »

Copyright © 2018 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.