Ile Maurice: Cottage - Compensation de Rs 200 000 réclamée par famille

15 Décembre 2018

«Nou pert li plis ki milion, Rs 200 000 sé nanié sa. Nou pa pou mem kapav fer lané isi dan landrwa», expliquent les habitants de Cottage, remontés contre l'inactivité des autorités concernées. Ils ont pratiquement tout perdu lors de la montée des eaux du lundi 10 décembre : meubles, vivres, électroménager et même véhicules. Ils sont quelque 100 habitants à réclamer à présent une compensation de Rs 200 000 par famille auprès du gouvernement pour pouvoir se remettre sur les rails.

Selon les forces vives de la région, représentées par le constable Vinay Dookhee, les habitants n'hésiteront pas à entamer des poursuites juridiques contre le gouvernement si aucune entente n'est trouvée. «Il est primordial qu'il y ait des dédommagements», souligne-t-il. Il rappelle qu'en 2013, lorsque le même problème était survenu dans le village, le gouvernement travailliste n'avait pas lésiné sur les moyens. «Je me souviens que plusieurs familles avaient eu un voucher de Rs 100 000 pour acheter des meubles», explique-t-on.

Procédure à suivre

Ravi Rutnah, député de cette circonscription, a affirmé, lors d'une visite à Cottage, jeudi, que le gouvernement prévoyait bien une compensation. «Ou pa kapav expect pou gagn manzé ek dimoun tou lé zour. Mwa mo pé get konpansasion la. Nou finn kit parlman, nunn fer réinion pou sa», affirme-t-il. D'ajouter que pour pouvoir débourser des fonds de l'État, il y a une procédure à suivre et cela risque de prendre un peu de temps. Toutefois, il n'a pas fait mention de la somme prévue pour les habitants. À la place, il a préféré mettre l'accent sur des «solutions permanentes», à savoir la construction de nouveaux drains. L'attaché de presse du ministre Etienne Sinatambou est resté injoignable au téléphone, hier.

La Global Healing Foundation vient en aide aux sinistrés

Elle a fourni des matelas, nourritures, vêtements et matériaux scolaires, entre autres... La Global Healing Foundation (GHF) n'a pas tardé à réagir suivant les inondations qui ont sérieusement touché les familles de Cottage. Sooraj Beeharry, membre de l'ONG s'est rendu sur place en compagnie d'autres membres et ont procédé à un exercice de distribution de vivres.

Chandrawtee Mangruy, qui habite à Veerahsawmy Road, Cottage témoigne. «C'est une situation difficile. Je n'ai plus rien pour nourrir ma famille. Je suis reconnaissante à l'égard de ces gens qui m'aident sans vraiment me connaître.»

La famille Jootun a, elle aussi, reçu de quoi manger et se vêtir. «Ce geste me donne le courage de surmonter cette étape pénible de ma vie», explique Saraspadee Jootun.

«L'aide que je reçois me soulage beaucoup. C'est un encouragement et je ne vais pas baisser les bras», dit, pour sa part, Paul Tristan Gopal qui a tout perdu dans ces inondations. Ce père de famille a à sa charge un bébé de sept mois.

Pour rappel, la Global Healing Foundation était venue en aide aux victimes de Kerala après les inondations qui ont dévasté cette région de l'Inde.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.