15 Décembre 2018

Tunisie: Bilan et perspectives

La culture est en effervescence : elle mute, devient de plus en plus impactante, symbolique. La culture est résistance. Constatation primaire à l'échelle nationale : elle se démocratise et se décentralise.

Les festivités programmées en cette fin d'année attestent d'un engouement toujours aussi permanent d'année en année : 1815 manifestations culturelles prévues entre le 17 décembre 2018 et le 14 janvier 2019 auront lieu dans tous les établissements à vocation culturelle existant aux quatre coins de la Tunisie : 972 seront programmées dans différentes délégations et 123 se dérouleront dans les institutions publiques non administratives. Le Centre culturel international de Hammamet en comptera 11, le Cnci 28, la salle de l'Opéra en abritera 80 et 4 seront chapeautées par l'Etablissement national pour la promotion des festivals et des manifestations culturelles et artistiques (Enpfmca).

S'approprier l'espace public à des fins culturelles entre en ligne de mire : pour le ministère, il est important de s'approprier des endroits publics comme des cours, ou des places publiques situées dans toutes les régions, faire en sorte d'être proche constamment du public et soutenir le libre accès. Partout, au moins deux spectacles seront programmés pendant la semaine et dans au moins 5 cours publiques de chaque région. Sidi Bouzid, «Berceau de la révolution » qui souffre d'une infrastructure délabrée et qui a été longtemps rongée par une carence culturelle importante, verra l'émergence d'un musée de la révolution, d'une bibliothèque et d'un centre des arts dramatiques.

Le bilan 2018

Le présent s'annonce fructueux et l'avenir également, à l'image d'une année 2018 qui a vu naître un grand nombre d'initiatives sur tout le territoire tunisien. Le ministre a effectué pendant son point de presse un retour sur la programmation nationale qui a tiré sa révérence à Tunis, mais aussi dans les autres gouvernorats en soulignant la place prépondérante que la littérature et les livres ont eu dans l'actualité culturelle du pays : 811 activités littéraires ont émergé grâce à une subvention de 7.073.606 DT. L'intégralité des programmes nationaux effectués ont atteint les 66.948.220 dt. Des initiatives qui ont été organisées dans le but de consolider le droit à la culture de cité dans la Constitution, de soutenir financièrement la création artistique, s'approprier artistiquement des espaces publics et de valoriser le patrimoine culturel national.

Dans les régions, l'objectif était de maintenir le déroulement d'activités culturelles dans toutes les régions du pays, les vivifier, entretenir l'esprit d'initiative dans toutes les disciplines artistiques et culturelles existantes et diminuer le taux du chômage notamment chez les jeunes. Investir davantage dans la culture permettra à de nombreux espaces à vocation artistique publics ou privés de tenir la cadence et de perdurer. En 2018, 22.806 manifestations et 98.444 activités culturelles ont été validées.

Des perspectives prometteuses pour 2019

Le projet le plus attendu, selon le ministre, reste la concrétisation du Centre tunisien international dédié à l'économie et à la culture numérique. Il promet d'être dans l'air du temps, innovant : il traitera de différents projets technologiques, numériques, artistiques, et ce, d'une manière innovante, à la pointe de la technologie. Cette avancée technologique sera mise au service d'une culture modernisée et à la portée de tout le monde et de différentes disciplines artistiques innovantes comme la numérisation de la littérature, entre autres. La restauration du palais Ksar Saïd au Bardo reste également prioritaire : ce joyau historique reprendra son éclat comme le Théâtre municipal de Tunis.

Troisième objectif cité, c'est de vivifier le Centre culturel méditerranéen de Hammamet qui jouit également d'une richesse historique, qu'il faut conserver : il sera désormais davantage apte à accueillir les artistes et leurs projets sur toute l'année et non pas uniquement pendant l'été. Un musée à Sidi Bouzid verra le jour. Le ministre souligne l'assistance des startup : encadrer et répondre aux demandes des startuppers comptent parmi les objectifs cruciaux à atteindre. Deux programmes nationaux vont être concrétisés : le premier concernera l'initiative culturelle, la création, et le renouvellement technologique et le deuxième se focalisera sur l'encadrement de la nouvelle génération, des nouveaux investisseurs et de la nouvelle vague des jeunes créateurs.

Tunisie

Commerce électronique - La Tunisie au Top 10 des pays africains, selon le dernier rapport de la CNUCED (LEAD1)

La Tunisie vient d'être classée 4ème en Afrique et 79ème au monde, par le dernier rapport… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.