Cote d'Ivoire: A Port Bouet, des jeunes en cagoule tentent de prendre des urnes

Grand-Bassam et Port-Bouet : Des élections sur fond de violences et de tension

L'un des défis de la reprise de l'élection municipale et régionale en Côte d'Ivoire, dans certaines circonscriptions le dimanche 16 décembre 2018, était la sécurisation des électeurs, du matériel et du processus électoral.

Tous les bureaux de votes ont fermé leurs portes pour passer aux dépouillements vers 19h sans que le taux de participation ne soit disponible.

« Notre priorité c'est d'abord la sécurité des électeurs, des agents de la CEI et des urnes. Ce n'est pas tellement le taux de participation même si nous pouvons le savoir », a dit Gervais Coulibaly, vice-président de la CEI et superviseur général dans la circonscription de Port-Bouet.

Les loubards sont de retour 

L'impressionnant déploiement des forces de sécurité aux abords des bureaux de vote n'a pas dissuadé la présence des hommes aux gros muscles.

Ils avaient disparu avec l'arrivée du feu président Robert Guei, ils sont de retour depuis ces dernières élections en Côte d'Ivoire. À en croire des témoins sur place, chaque candidat de poids possède sa propre garde rapprochée composée de loubards prêts à en découdre avec l'adversaire.

Des casseurs encagoulés camouflés

À 19h30, à la commission électorale communale 2 (CEC) de Port-Bouetsis à la gendarmerie de Vridi, la salle était encore vide.

Les forces de l'ordre étaient en alerte maximum, tandis que six véhicules de type 4X4 tentaient de pénétrer le périmètre de sécurité devant la CEC. « Nous allons faire le tour et revenir quand les camions des urnes seront là», a lancé un occupant en cagoule avant de disparaître dans une rue obscure.

Des renforts de police et gendarmerie ont été aussitôt sollicités.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.