Tunisie: La Tunisie s'engage à préserver l'écosystème marin

16 Décembre 2018

Le congrès a enregistré la participation de l'Algérie, la France, la Tunisie, l'Italie, la Libye, Malte, la Mauritanie, le Maroc, le Portugal et l'Espagne.

On a noté, de même, la participation de 200 experts venus pour discuter à propos des activités en rapport avec le domaine maritime et les opportunités d'investissement y afférentes. L'initiative de développement durable pour une économie bleue à l'ouest de la Méditerranée, lancée en 2017, vise à mettre en place des politiques communes en vue d'instaurer la sécurité maritime et la consolidation du développement durable bleu en plus de la création des postes d'emploi et la préservation de l'écosystème et de la biodiversité.

Feuille de route

A cette occasion, Samir Taieb s'est félicité, dans son intervention, de cette initiative considérée comme une occasion pour évaluer les résultats des dispositions prises et définir les échéances finales à pendre en considération afin de relever les défis auxquels est confronté l'ouest de la Méditerranée. Il a souligné, par ailleurs, que la feuille de route de l'initiative relative au développement durable pour une économie bleue à l'ouest de la Méditerranée entre dans le cadre de la poursuite de l'adhésion du travail collectif visant à atteindre les objectifs fixés.

L'orateur a indiqué que la Tunisie est prête à présider cette initiative en 2020 en partenariat avec l'Italie. A noter qu'un Conseil ministériel relatif à l'initiative en question a été tenu pour examiner six axes des dispositions communes prioritaires pour la région. C'est sur cette base qu'ont été choisis et exécutés des projets concrets. Cela va permettre une mise en œuvre de l'initiative au profit des pays participants. Le Conseil ministériel a précédé le congrès d'Alger dont l'objectif était de développer les projets concrets et rentables pour la région. Les ministres ont eu l'occasion de discuter des opportunités de coopération bilatérale avec l'Algérie dans le domaine de l'agriculture, la pêche, le transport aérien et les énergies renouvelables.

Au terme du congrès, les 10 pays se sont engagés ainsi que la communauté européenne et l'Union pour la Méditerranée et l'Union du Maghreb Arabe (UMA) à appliquer la feuille de route et à assurer la durabilité de l'initiative de l'économie bleue à l'ouest de la Méditerranée.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.