17 Décembre 2018

Afrique de l'Ouest: Le Ghana toujours sollicité dans la crise togolaise

Plus la date du 20 décembre approche pour les élections législatives, plus les inquiétudes s'intensifient et les voix s'élèvent dans le pays et hors du pays. Les religieux, après des appels pour appeler au report des élections, sont allés rencontrer samedi le président ghanéen Nana Akufo-Addo, l'un des facilitateurs dans la crise togolaise.

La coalition des 14 partis de l'opposition a été longuement reçue par le président Nana Akufo-Addo dimanche 16 décembre au palais présidentiel ghanéen à Accra.

D'après un membre de la délégation, ils ont plaidé une fois encore auprès du facilitateur ghanéen « ce que veut le peuple, le report de cette élection organisée unilatéralement par le parti au pouvoir ».

Avant la coalition des 14 partis de l'opposition, c'est une délégation composée d'évêques, de pasteurs et des cadres musulmans qui a rencontré le président Nana Akufo-Addo samedi. Les religieux sont allés dire de vive voix leurs préoccupations exprimées dans leurs différents appels de ces dernières semaines demandant le report des élections législatives du 20 décembre pour éviter que le Togo ne bascule définitivement dans l'instabilité.

Les leaders religieux ont demandé, selon un communiqué du conseil des Eglises de toute l'Afrique, au facilitateur que la Cédéao poursuive les efforts afin qu'une solution définitive soit trouvée à la crise togolaise.

On ne sait ce que pourra faire le facilitateur ghanéen à quelques jours du scrutin, un scrutin qui devient pour les deux camps, un défi. Le gouvernement est déterminé à l'organiser, la coalition de l'opposition dit : « Nous ferons tout pour l'empêcher ».

■ Reportage : Climat tendu au Togo à l'approche des élections législatives

La crise socio-politique qui secoue le pays depuis plus d'un an a entraîné un ralentissement de l'activité économique. Et cela s'accentue à mesure que les législatives approchent. Ces temps-ci, les petits commerçants vendent moins, voire plus du tout. Reportage sur un marché au nord de Lomé.

Le Togo ça ne va pas, tous les business ont stoppé, les gens sont découragés

Ghana

Entente Ghana-Côte d'Ivoire sur le cacao - «Une rupture historique»

Ivoiriens et Ghanéens ont réussi à imposer aux industriels de la filière cacao une taxe de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.