18 Décembre 2018

Tunisie: L'économie parallèle et la migration séduisent de plus en plus les jeunes

«L'économie parallèle et la migration irrégulière attirent aujourd'hui un grand nombre de jeunes à la recherche de perspectives prometteuses», a souligné Mongi Smaali, professeur universitaire en économie.

«Huit ans après la révolution, le taux de chômage a évolué de manière inquiétante de 13% en 2010 à 15,5% en 2018 avec des taux encore plus élevés dans les régions intérieures», a-t-il ajouté indiquant que les gouvernements qui se sont succédé au pouvoir n'ont pas réussi à créer des opportunités d'emploi.

Il a, en outre, estimé que le secteur privé n'est pas en train de contribuer efficacement à la création de projets pourvoyeurs d'emplois.

Dans ce contexte, il a signalé que le taux de chômage chez les diplômés du supérieur atteint aujourd'hui 30% créant une grande frustration chez la plupart d'entre eux.

Smaali a souligné l'importance de changer le modèle de développement actuel, lever les barrières administratives qui entravent la promotion de l'investissement et faciliter l'accès au financement aux jeunes promoteurs. Il a, par ailleurs, signalé que les tiraillements et l'instabilité politique ont eu un effet négatif sur la polarisation des investissements extérieurs outre l'absence d'une vision claire de lutte contre le chômage.

Pour sa part, l'ancien ministre de l'emploi Faouzi Abderrahman a estimé que le taux de chômage en Tunisie est élevé, affirmant que la solution adéquate pour enrayer ce phénomène est d'accroître le taux d'investissement du pays de 19% actuellement à 30%.

Le gouvernement fait recours à des politiques d'emploi pour lutter contre les demandes croissantes des chômeurs estimées actuellement à 55 mille demandes mais, a-t-il expliqué, ces mécanismes sont provisoires alors que les opportunités d'emploi offertes par le marché tunisien sont de l'ordre de 42 mille postes créant ainsi une différence de 13 mille demandes réelles.

Abderrahman a notamment souligné l'importance d'introduire des réformes radicales au niveau du système éducatif pour assurer une adéquation entre les demandes d'emploi et l'offre du marché.

Tunisie

Le cinéma africain au troisième millénaire

Toute une après-midi a été consacrée au cinéma tunisien au Palais de la culture… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.