18 Décembre 2018

Congo-Kinshasa: Les journalistes de Bukavu décidés à intégrer l'aspect genre dans la couverture médiatique

communiqué de presse

Bukavu, le 15 décembre 2018 - Une vingtaine de journalistes, dont des responsables des médias de Bukavu, a pris part le samedi 15 décembre 2018 à un atelier sur la couverture médiatique sensible au genre. L'atelier a été organisé par la section Genre de la MONUSCO.

Selon les organisateurs, le principal objectif de cet atelier tenu en pleine période de la campagne électorale était de lutter contre les stéréotypes et les discriminations auxquels font face les femmes candidates dans la sphère médiatique. Les conséquences de ces stéréotypes dans les médias sur la réussite des femmes en politique ont fait l'objet de plusieurs discussions, ponctuées d'exercices et de projections vidéo à propos.

Ces sessions ont porté en premier lieu sur les fondements du bon journalisme, puis sur des notions de genre, les stéréotypes et présupposés sexistes, l'égalité des sexes. Les échanges ont ensuite mené à des réflexions sur la représentation équilibrée des femmes et des hommes dans la couverture médiatique, les approches sensibles ou non au genre, avant de déboucher sur les dimensions de genre du bon journalisme.

Toutes ces matières, abordées dans une approche active et participative, ont permis un diagnostic systématique des stéréotypes qui ternissent l'image de la femme politique dans les médias et entravent sa participation dans les instances décisionnelles et politiques. Elles ont ainsi répondu aux attentes des participants, notamment celle de comprendre en quoi le genre est important dans la couverture médiatique.

Satisfaite des échanges, Solange Shagayo, directrice de la Radio Star Bukavu, a reconnu qu'il y a une faible part accordée aux femmes tant dans la presse audiovisuelle qu'écrite à Bukavu mais que, avec ses collègues, elle fournira des efforts pour arriver à l'équilibre entre hommes et femmes dans la collecte et le traitement des informations.

De même, Fammy Mikindo, journaliste et responsable de la Radio-Télévision Grands Lacs, s'est engagé à faire une restitution dans sa rédaction pour voir comment intégrer progressivement la question du genre dans les reportages, les émissions, les débats, etc. Fammy Mikindo note cependant que le changement ne sera pas automatique.

A la fin des sessions, un certificat bien mérité a été remis à tous les professionnels des médias qui ont participé à cet atelier animé par Agbeko Koffi Sodjinou et Sandy Grubic, assistés par Alain Rubenga, tous de la section Genre MONUSCO.

Congo-Kinshasa

Joseph Kabila - « Je vais passer la main sans regret ni remords.»

Le président sortant, Joseph Kabila, a présenté, ce mercredi 23 décembre, son bilan sur une… Plus »

Copyright © 2018 United Nations Stabilization Mission in the DR Congo. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.