18 Décembre 2018

Sénégal: Alain Giresse - "Au Sénégal, j'ai dû rebâtir un groupe"

Dakar — Le technicien français Alain Giresse, qui vient de s'engager avec la Tunisie, a indiqué que le travail attendu de lui à la tête des Aigles de Carthage sera différent de ce qu'il a fait au Sénégal où il a dû "rebâtir un groupe".

"Mon fonctionnement va différer du Gabon où il a fallu construire mais aussi du Mali et du Sénégal où on avait dû rebâtir un groupe", a déclaré le technicien français, qui a dirigé les Lions de 2013 à 2015, dans un entretien paru dans France Football.

Selon Alain Giresse, en Tunisie, il y a "déjà les bases", les Aigles de Carthage occupant actuellement la deuxième place continentale au classement FIFA.

"La Tunisie a pignon sur rue sur le plan continental", a ajouté l'ancien milieu de terrain des Bleus.

Alain Giresse a certes réussi à qualifier les Lions pour la CAN 2015, mais les Lions avaient été éliminés dès le premier tour sous ses ordres.

Il avait été nommé sélectionneur du Sénégal en remplacement de Joseph Koto, en place après la déconvenue de la CAN 2012 - trois défaites au premier tour alors que le Sénégal était cité parmi les favoris.

Après une première victoire 2-1 contre le Ghana, le Sénégal a fait match nul 1-1 contre l'Afrique du Sud avant de perdre 0-2 contre l'Algérie, une défaite synonyme d'élimination pour le Sénégal.

Les nouveaux cadres de la sélection actuelle du Sénégal, à savoir Sadio Mané, Idrissa Gana Guèye, Cheikhou Kouyaté et Lamine Gassama, pour ne citer que ces joueurs, faisaient déjà partie de cette équipe.

En Tunisie, Alain Giresse s'est fixé comme objectif une qualification pour les demi-finales de la CAN 2019, niveau que les Aigles de Carthage n'ont pas atteint depuis 2004, date de leur unique sacre continental.

La Confédération africaine de football (CAF) va révéler le nom du pays organisateur de la CAN 2019 le 9 janvier prochain, lors de la réunion extraordinaire de son comité exécutif à Dakar.

Sénégal

Paris honore le sculpteur Ousmane Sow avec son «Couple de lutteurs»

C'était le 20 mars 1999, Ousmane Sow exposait 75 sculptures géantes sur le pont des Arts à Paris.… Plus »

Copyright © 2018 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.