18 Décembre 2018

Algérie: Nécessité d'officialiser le Festival du chameau dans sa 24e édition

ALGER- Le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Abdelkader Benmessaoud a affirmé, lundi à Bordj Badji Mokhtar -wilaya déléguée relevant de la wilaya d'Adrar- la nécessité d'officialiser le festival du chameau et de lui conférer une dimension nationale, vu son importance sur les plans culturel, économique, religieux et touristique.

Le ministre qui a présidé, lundi soir, le coup d'envoi de la 23e édition du Festival du chameau à Timiaouine, située à 200 km de Bordj Badji Mokhtar, a mis l'accent sur l'importance "d'officialiser cette manifestation locale au regard de ses dimensions culturelle, humaine, civilisationnelle, religieuse, touristique et économique", estimant que "le chameau est une richesse animale importante pour le développement économique des régions du Grand Sud et la promotion du tourisme local".

D'autre part, M. Benmessaoud a exprimé la disponibilité de son secteur à rechercher les cadres appropriés pour officialiser le festival du chameau et lui conférer un caractère international, insistant sur l'importance de préserver "le patrimoine national matériel et immatériel".

"Le chameau constitue un élément clé dans la promotion du tourisme domestique, l'attraction des touristes étrangers et le renforcement du développement économique durable dans les régions frontalières", a-t-il poursuivi, ajoutant que la célébration de cet évènement "a grandement contribué à attirer la population des wilayas avoisinantes comme Tamanrasset, Illizi et Adrar vers Timiaouine et à mettre en avant l'utilité du chameau et la possibilité de l'exploiter pour réaliser un développement économique porteur dans les régions du Sud et des Hauts Plateaux".

Rappelant, dans ce cadre, les efforts consentis par les autorités publiques "sous la direction judicieuse du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, qui ne cesse de fournir des efforts en vue de relancer le développement des zones frontalières", le ministre a mis l'accent sur "la nécessité de préserver la sécurité et la stabilité, dont jouit l'Algérie actuellement, grâce à la politique de la concorde civile et la réconciliation nationale, initiée par le président de la République".

Dans son allocution, le wali d'Adrar Hamou Bekkouche a appelé "à officialiser ce festival et à lui conférer une dimension nationale lors de ses prochaines éditions", exprimant, par la même occasion, sa reconnaissance au président de la République pour son Haut patronage de ce festival, organisé une fois par an, dénotant ainsi de l'intérêt soutenu accordé à toutes les manifestations touristique, économique, religieuse et culturelle".

Présidant le lancement d'une rencontre intellectuelle sur la mosquée et son rôle dans le renforcement de la citoyenneté et de la pratique modérée de la religion à Bordj Badji Mokhtar, organisée en marge de la fête du chameau qui s'étale sur trois jours, le ministre du Tourisme et de l'Artisanat a appelé "à ériger les mosquées en espaces de consécration de la citoyenneté, de la modération, de la solidarité et de l'amour, ainsi que d'ancrage des constantes de l'identité nationale au sein de la société".

Cette manifestation a été marquée par des activités culturelle, artistique et sportive, dont l'organisation d'une course de méhari, reflétant la culture, la civilisation et l'authenticité des habitants des régions du Sud.

Algérie

CAN 2019 / Youcef Atal - « On se doit de faire quelque chose en Égypte »

Placée dans les outsiders de la CAN 2019, l'Algérie de Youcef Atal peut même figurer parmi les… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.