19 Décembre 2018

Congo-Kinshasa: Présidentielle - Le Conseil de sécurité appelle toutes les parties à saisir cette « occasion historique »

Tout en se félicitant des progrès réalisés dans la préparation technique des élections, le Conseil de sécurité s'est inquiété mardi des divers incidents dans le cadre de la campagne électorale qui, à quelques jours des élections, ont entrainés des pertes en vies humaines et des dommages importants.

Dans une déclaration, les quinze ont appelé le gouvernement de la RDC à enquêter rapidement sur ces incidents.

Les élections du 23 décembre prochain constituent une occasion historique de procéder au premier transfert démocratique et pacifique du pouvoir en République de démocratique du Congo

« En tant qu'expression de la souveraineté du peuple et du gouvernement de la République démocratique du Congo(RDC), les élections du 23 décembre prochain constituent une occasion historique de procéder au premier transfert démocratique et pacifique du pouvoir en République de démocratique du Congo (RDC), à la consolidation de la stabilité dans le pays et la création des conditions de son développement », ont affirmé les membres du Conseil dans une déclaration publiée à moins de cinq jours des élections.

S'engager de manière pacifique et constructive

Les membres du Conseil ont réitéré leur appel au gouvernement et aux parties de l'opposition de s'engager de manière pacifique et constructive dans le processus électoral, afin de garantir la tenue d'élections transparentes, pacifiques et crédibles, et de préserver la paix et la stabilité dans le pays et la région.

Ils ont également rappelé l'importance d'assurer la sécurité des candidats et des électeurs pendant la période de campagne.

« Il est essentiel que tous les acteurs congolais participent au processus électoral de manière pacifique et constructive, dans le respect des mesures de confiance définies dans l'accord du 31 décembre 2016 », a souligné le Conseil.

le Conseil a exhorté toutes les parties à continuer de rejeter toute forme de violence, à faire preuve de la plus grande retenue dans leurs actions et leurs déclarations en s'abstenant de toute provocation, telles que la violence et les discours violents, tout en réglant leurs différends de manière pacifique.

Il a exhorté toutes les parties prenantes congolaises à créer toutes les conditions nécessaires pour assurer un environnement exempt de violence propice à la conduite pacifique des activités politiques, afin que les élections se déroulent dans les conditions requises de transparence et de crédibilité, y compris la participation pleine et effective des femmes, conformément aux obligations internationales de la RDC.

Les acteurs politiques appelés à défendre la liberté d'expression, de réunion et de campagne

Les membres du Conseil de sécurité ont appelé tous les acteurs politiques à défendre la liberté d'expression, de réunion et de campagne sans entrave, qui caractérise l'exercice démocratique de la volonté du peuple au cours de cette période.

Selon eux, l'ensemble de la classe politique congolaise et les institutions chargées d'organiser des élections doivent rester résolus à assurer le succès du processus électoral, conduisant à un transfert pacifique du pouvoir, conformément à la Constitution et à l'Accord du 31 décembre 2016.

Congo-Kinshasa

Corruption à la Céni - Le Trésor américain incrimine Corneille Nangaa et son adjoint

Détournement de fonds, surfacturation, passation arbitraire des marchés, entrave au processus… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 UN News Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.