19 Décembre 2018

Cote d'Ivoire: Biennale « Abidjan Green Art » - Le recours à l'art pour la préservation de l'environnement

Lancée le 13 mars 2018, dans la forêt du Banco, en présence du ministre de l'Environnement ainsi que celui de la Culture et de la Francophonie, la biennale d'art contemporain « Abidjan Green Art », axée sur le respect et l'utilisation raisonnée d'une des plus grandes richesses mondiales, la forêt, a marqué sa phase opérationnelle initiale avec une version réduite, le mardi 18 décembre, à la Fondation Donwahi à Abidjan-Cocody les 2 plateaux.

L'édition inaugurale qui s'est déroulée sur « la terre vierge » du jardin de la Fondation Donwahi a servi au sculpteur Jems Koko Bi, promoteur d'Abidjan Green Art de donner les grandes lignes de cette action artistique, culturelle, éducative et sociale qui à l'entendre, va s'articuler autour du thème : « Le rôle de l'artiste dans la société, ou comment faire le lien avec une cause sociale à travers une œuvre artistique ».

« La première édition de la Biennale des Arts (Aga) pour la forêt et l'environnement dénommée Abidjan Green Art vise à sensibiliser l'ensemble des populations sur la déforestation, les conséquences qui y découlent et surtout attirer l'attention des uns et des autres sur le phénomène de la séparation de l'espèce humaine dans ses pratiques et dans ses agissements d'avec l'espèce végétale.

La Biennale va se tenir d'octobre à décembre 2019 dans la région de la Nawa dans le centre-Ouest du pays », a-t-il expliqué. Et d'ajouter : « la forêt de Côte d'Ivoire est en train de disparaitre. Il faut la préserver. Il faut préserver cette terre d'origine ».

A quoi va-t-on s'attendre pendant les deux semaines que va durer Abidjan Green Art ? Selon le promoteur, il s'agira des activités récréatives qui vont se dérouler dans la forêt où va se conjuguer l'art visuel, et celui du spectacle dans le but de célébrer la forêt en choisissant comme centre d'intérêt l'arbre pour vanter sa prestigieuse existence et ses vertus afin de conquérir et changer les consciences.

Il sera également question des ateliers d'initiations aux valeurs et à l'importance de la forêt et de l'environnement avec des élèves et étudiants. Reboisement, vernissage, planting d'arbres sont également au programme.

Le professeur Yacouba Konaté, président honoraire de l'association internationale des critiques d'art (Aica) présent à la cérémonie, a pour sa part salué l'initiative du promoteur qui dira-t-il transmet son savoir et savoir être aux jeunes générations.

« L'arbre n'est pas seulement le passé de l'humanité mais la construction de l'avenir. Jems Koko Bi connait l'arbre. Je vous invite à nous rejoindre pour la culture de la préservation de notre espace de vie », a-t-il invité.

Abidjan Green Art a vu le jour en 2017. Cette biennale, première du genre en Côte d'Ivoire, se donne pour vocation première de lutter à travers l'art à la préservation de l'environnement dont la forêt et le moteur et l'arbre l'essence.

Cote d'Ivoire

Cacaoculture/Lutte contre le travail des enfants - L'Ong "Save the children" fait le bilan de ses activités

L'Ong save the children international a organisé, le 23 mai 2019, un « atelier bilan de ses… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.