19 Décembre 2018

Congo-Kinshasa: Elections - La campagne électorale suspendue à Kinshasa

Photo: La Prospérité
Machine à voter en RDC

En République démocratique du Condo, la campagne électorale vient d'être suspendue, ce mercredi, à Kinshasa. Alors que le candidat de l'opposition Martin Fayulu est attendu dans la capitale pour tenir un meeting dans la capitale, les autorités ont justifié cette décision par les tensions sécuritaires.

C'est par un communiqué signé du gouverneur de Kinshasa que la nouvelle est tombée, au nom « d'impératifs sécuritaires ». Le gouverneur André Kimbuta invoque plusieurs motifs, il cite les incidents qui ont émaillé la campagne électorale ces derniers jours et qui ont causé « d'importants dégâts ».

Il évoque aussi des renseignements qui auraient été reçus et selon lesquels, dans tous les camps politiques des principaux candidats à la présidentielle, des extrémistes « se seraient préparaient à une confrontation de rue ».

Et le gouverneur explique que cette situation menace gravement la sécurité des personnes et serait de nature à compromettre le processus électoral, d'où cette suspension. Le gouverneur précise toutefois que les activités de campagne dans les médias sont, elles, maintenues sans exception.

Martin Fayulu en meeting

Cette annonce est intervenu alors que le candidat Martin Fayulu était attendu à Kinshasa. Il devait arriver par la route mais il aurait été empêché de rentrer dans la capitale congolaise. Des centaines de partisans étaient déjà rassemblés depuis ce mercredi matin sur la place Sainte-Thérèse de Ndjili pour assister à son meeting.

Après m'avoir empêché d'atterrir à Kindu, après avoir attaqué cortège et tué mes supporters à Lubumbashi & Kalemie...détourné mon avion vers Goma.. Après attaque cortège à Masimanimba, la Kabilie m'empêche de rentrer à Kin. De quoi ont-ils peur?Je n'ai que mon Dieu et mon peuple.

Martin Fayulu (@MartinFayulu) 19 décembre 2018

Contacté par RFI, Martin Fayulu a vivement critiqué la suspension de la campagne. « Cette décision du gouverneur est totalement illégale, le gouverneur n'a aucune qualité pour suspendre les activités des campagne, a lancé le canidat à la présidentielle. Dans ce cas-là, qu'on suspende la campagne dans toute la République démocratique du Congo ! J'ai décidé de m'arrêter aujourd'hui à Kinshasa, de m'addresser au peuple de Kinshasa, mais de quoi ont-ils peur ? »

Ce matin déjà, la rumeur d'une interdiction courrait. Les policiers étaient venus trouver l'équipe de campagne de Martin Fayulu sur le lieu du meeting. Cette équipe avait dénoncé des intimidations, mais disait avoir reçu l'assurance du chef de la police provinciale que le meeting était autorisé. Un meeting qui, initialement, devait se tenir au stade Tata Raphaël. Le stade avait été réservé et payé par le camp Fayulu jusqu'à ce qu'hier, dans un courrier, les administrateurs du stade informent l'équipe que finalement ledit stade était réservé sans plus de précisions, ce qui avait déjà contraint Martin Fayulu à modifier le lieu de son meeting.

C'est un déni de démocratie, on ne laisse pas les gens s'exprimer.

Jean-Pierre Bemba, ex-vice-président du pays et membre de la coalition Lamuka du candidat Martin Fayulu

En savoir plus

Election - Polémique autour du fichier électoral

En RDC, la polémique reprend entre la société civile et la Commission électorale autour de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.