Congo-Kinshasa: Élections - Le Conseil de sécurité de l'ONU invite les parties à se méfier de toutes violences

19 Décembre 2018

Après quelques jours des incidents enregistrés lors de la campagne électorale en RDC, le Conseil de sécurité de Nations-Unies a tenu, mardi 18 décembre à New York, une réunion à huis clos pour statuer sur l'évolution des élections qui vont se dérouler le 23 décembre 2018. Au cours de cette réunion, les membres du Conseil de sécurité de l'ONU se disent inquiets, en appelant les parties prenantes à éviter « toutes provocations ».

Quant aux membres du Conseil de sécurité, le 23 décembre constitue « une opportunité historique de voir le premier transfert démocratique et pacifique du pouvoir en République démocratique du Congo». Les élections sont présentées, dans leur déclaration, comme l'expression de la souveraineté de la population, mais aussi du gouvernement. Ce sera là la seule référence au gouvernement de RDC dans un contexte de tension extrême entre Kinshasa et la Monusco.

Les messages s'adressent donc à tous les acteurs. Ils doivent « participer pacifiquement », « créer les conditions nécessaires », « éviter toutes provocations ». Donc, les acteurs politiques doivent soutenir la liberté d'expression, de réunion. « C'est un consensus a minima, mais c'est un consensus », commente un diplomate sur les antennes de la RFI.

Malgré l'incendie de l'entrepôt de la Céni à Kinshasa, le gouvernement de la République démocratique du Congo s'est engagé à s'approprier le scrutin pour que les élections aient lieu conformément au calendrier électoral.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.