19 Décembre 2018

Cameroun: Fecafoot - L'ère Seidou Mbombo Njoya

Le président élu a pris fonction hier au cours d'une cérémonie de passation de pouvoir organisée au palais des Sports de Yaoundé.

Une nouvelle page s'est ouverte hier, 18 décembre 2018, à la Fédération camerounaise de football (Fecafoot). Seidou Mbombo Njoya a en effet officiellement pris les rênes du football camerounais, au moins pour les quatre prochaines années, au cours d'une cérémonie organisée au palais des Sports de Yaoundé. L'occasion pour le Comité de normalisation, dont le mandat a expiré le 16 décembre dernier, de passer la main au nouveau président de la Fecafoot après 15 mois de règne à Tsinga.

« J'ai tant et tant rêvé de ce moment : celui de voir un président élu à la fédération. Après la normalisation, place à la normalité », a lancé Me Dieudonné Happi à l'assemblée présente. Celle-ci était constituée de personnalités comme Bernard Jacques Philippe Obama, directeur des Normes et du Suivi des organisations sportives et par ailleurs représentant du ministre des Sports et de l'Education physique ; du ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative, Joseph LE ; des acteurs du football mais aussi des familles des uns et des autres.

Car Seidou Mbombo Njoya n'a pas pris le pouvoir seul. Il est en effet accompagné de la quinzaine de membres du Comité exécutif, qui l'aideront au quotidien dans sa mission. Ils sont issus des régions et ont été élus au cours de l'Assemblée générale élective du 12 décembre dernier. On y retrouve également le président de la Ligue de football professionnel du Cameroun, Pierre Semengue, qui était d'ailleurs présent. En attendant, la désignation des présidents des Ligues spécialisées.

Et maintenant ? Passé le temps des réjouissances, il faut bien se mettre au travail. D'autant que les défis sont immenses et nombreux, comme l'a reconnu le président de la Fecafoot, qui affiche son programme de campagne comme boussole durant son mandat. Ainsi, la Direction technique nationale devrait bénéficier d'une attention particulière au même titre que les Ligues spécialisées (football jeunes, féminin, futsal, etc.). L'amélioration des conditions de travail des entraîneurs, des arbitres et autres.

Au personnel de la Fecafoot, Seidou Mbombo Njoya a demandé assiduité, responsabilité, esprit d'équipe et fidélité. Ce dernier a aussi pris l'engagement d'entretenir des relations de franche collaboration avec le ministère des Sports. Mais le chantier le plus urgent est celui du rassemblement de la grande famille du football. Seidou Mbombo Njoya en a fait une affaire personnelle. D'ailleurs, le représentant du Minsep le lui a rappelé : il faut faire asseoir tout le monde comme dans une famille et régler les conflits latents et ouverts qui n'ont que trop duré.

Cameroun

Le premier semestre de la présidence Kamto

Si le conseil constitutionnel n'avait pas consacré un vol avec preuves, le professeur Kamto serait aujourd'hui en… Plus »

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.