Angola: Formation de journalistes à Cabinda sur les Finances publiques

Cabinda — Des journalistes de plusieurs organes de la communication sociale dans la province de Cabinda (nord) ont terminé mercredi une formation de 40 jours sur les Fondements des Finances Publiques, organisée par les Ministères des Finances et de la Communication Sociale, a appris l'Angop de source sûre.

Durant la formation, a-t-on appris, les participants ont reçu des connaissances sur " le "Système tributaire angolais", "Budget général de l'Etat", "Investissement Public et Développement", "Analyse Macro-financière", " Régime des Prix ", "Nouveau modèle de Gestion des Finances locales", et "Relations économiques internationales ".

À l'occasion, le directeur du Cabinet de l'Information Institutionnel du Ministère des Finances, Adebayo Vunge, a dit que la formation visait de doter les journalistes des connaissances techniques sur le fonctionnement d'un système économique en vue de garantir des améliorations dans l'abordage et compréhension des phénomènes de nature économique et financière publique, ayant comme base le contexte actuel de l'économie internationale, nationale et locale.

Le même cycle de formation des journalistes en finances publiques s'est déroulé du 30 octobre au 19 décembre de l'année en cours dans les provinces de Benguela et Huambo.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.