Cameroun: Industrialisation en Afrique - Les recettes d'Amos Tonye

L'économiste vient de publier un ouvrage sur des modèles économiques qui pourraient favoriser le développement du continent malgré les difficultés.

« Afrique-Occident : Le new deal industriel ». C'est ainsi que s'intitule le nouvel ouvrage de Amos René Martin Tonye. Un essai sur le financement extérieur et son impact dans le déroulement et la réalisation des projets d'infrastructures publiques des Etats africains. Amos René Martin Tonye, président du programme de croissance et de développement économique au Cameroun diagnostique cette situation comme étant la résultante des modèles économiques implémentés en Afrique, qui ne sont pas en adéquation avec les réalités budgétaires et naturelles des pays africains.

Il propose donc un changement de paradigme. Pour arriver à développer les Etats africains dont le Cameroun, il faudrait saisir la problématique des enjeux géostratégiques de l'industrialisation. L'ouvrage d'Amos René Martin Tonye propose donc une alternative pour améliorer les facteurs de production afin de préparer une véritable industrialisation de l'Afrique et créer des emplois sur le sol africain. La délocalisation indirecte est le « New Deal » selon l'auteur. Ce concept, il le définit comme « une série d'accords industriels soutenus par la production d'une analyse comparée.

Ceci dans le but de convaincre scientifiquement les grands industriels occidentaux, de délocaliser certaines de leurs usines basées en Asie ou de procéder à l'éclatement des chaînes de production d'une partie de leurs usines, de l'Asie vers les pays africains», peut-on comprendre. Avec ce modèle, on pourra permettre la création d'emplois, créer de la valeur ajoutée, équilibrer la balance commerciale, améliorer les facteurs de production, favoriser le développement notamment du Cameroun. A côté de cela, plusieurs autres paradigmes sont proposés. Le modèle CPFC par exemple. Il s'agit de créer et d'équiper des carrières municipales à gestion privée. Les revenus pourraient aider l'Etat à disposer de ses propres matériaux pour ses grands chantiers. La création d'un pôle d'engins départemental pour permettre l'entretien des routes est une autre proposition d'Amos René Martin Tonye. Tout comme le choix des hommes qu'il faut à la place qu'il faut.

Cet ouvrage de 14 chapitres qui revient sur les théories économiques tout en présentant des réalités concrètes se veut au final une boussole pour permettre aux Etats africains d'« améliorer significativement avec des ressources budgétaires limitées l'environnement et les conditions de vie des Africains ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.